Publicité

Visitez notre nouveau site Internet


Consulter les archives

Nouvelles

« Retour

Élections provinciales 2014 au Nouveau-Brunswick Victoire libérale sous fond de chaos électronique

Publié le 23 septembre 2014 à 14 h 28
Auteur :
Marie-Christine Carrière

Le nouveau gouvernement néo-brunswickois sera libéral et majoritaire. À 32 ans, Brian Gallant deviendra le plus jeune premier ministre de l’histoire de la province depuis 1870. Cette élection passe aussi à l’histoire puisque les électeurs de Fredericton-Sud ont élu le premier député du Parti vert, son chef David Coon.  Ce fut une soirée électorale mouvementée.

 

Brian Gallant est le nouveau premier ministre du Nouveau-Brunswick. Il a gagné son pari face au Parti progressiste-conservateur et son chef, David Alward. Une victoire qui s’est fait dans l’ombre d’une défectuosité informatique. Élections Nouveau-Brunswick a fait face un problème de logiciel. Ce qui a grandement retardé le dévoilement des résultats du scrutin. Tout ce chaos électronique a poussé le Parti progressiste-conservateur à demander un recomptage manuel. Toutefois, mardi, le directeur général d’Élections Nouveau-Brunswick a précisé que seul un juge peut ordonner cette action.

 

Maintenant, l’heure est à la transition entre l’ancien et le nouveau gouvernement. Dans le nord de la province, c’est une vague rouge qui a déferlé sur le Restigouche, la région Chaleur et la Péninsule acadienne.

 

 

Réactions dans la Péninsule acadienne

Un résultat qui réjouit les électeurs dans la Péninsule acadienne et qui voient l’avenir de la région d’un bon œil.

 

« Ça va faire un virage pour le mieux. »

 

« Ça fait longtemps que nous voulions un changement et nous l’avons eu. »

 

« Très contente des résultats, surtout dans la Péninsule. »

 

« Un candidat qui fait partie du gouvernement, ça devrait apporter des bienfaits, c’est certain. Il reste à voir comment ils vont gérer les dépenses. »

 

« Il faut stimuler notre économie. La bonne manière de le faire, c’est d’investir. Donner confiance aux gens que l’on peut vivre au Nouveau-Brunswick, dans la Péninsule acadienne et à Tracadie et qu’il fera bon y vivre.

 

David Alward a démissionné mardi après-midi à la suite de la défaite de son parti. Plusieurs ministres sortants de son cabinet ont aussi été défaits. Entre autres, le vice-premier ministre et député sortant de la circonscription de Shippagan-Lamèque-Miscou, Paul Robichaud. Nous connaîtrons dans les prochaines semaines les noms des députés qui formeront le nouveau cabinet libéral.

« Retour

Publicité

Visitez notre nouveau site Internet

Publicité

Visitez notre nouveau site Internet

Infolettre

Ok