Publicité

Visitez notre nouveau site Internet


Consulter les archives

Nouvelles

« Retour

Gaspé Une marre de pétrole inquiétante à Gaspé

Publié le 4 septembre 2013 à 12 h 31
Auteur :
Caroline Murray-Daignault

La découverte de ce qui semble être une marre de pétrole à Gaspé dans un boisé appartenant à un propriétaire privé fait jaser depuis quelques semaines.


Aucunement sécurisée et près des maisons, la flaque de pétrole est accessible à tous et grossit de plus en plus. CHAU-TVA s'est rendu sur place.


La marre de ce qui semble être du pétrole se situe tout près de la rue Forest et près du puits Haldimand no.4. C’est une citoyenne du secteur qui remarqué la flaque il y a quelques semaines et s’est inquiétée.

 

« Il n’y a pas de réponses encore. On se demande si c’est un ancien puits de la SOQUIP qui fuit où est-ce que c’est un suintement naturel de pétrole », raconte Cathy Archambault, résidente du secteur Haldimand à Gaspé.

 

Le maire de la ville de Gaspé, François Roussy, explique d’où proviendrait se suintement :

 

« Ce qui faut comprendre, c’est que dans les années ‘70, plusieurs forages de la SOQUIP ont été faits sur la pointe de la Gaspésie. On avait demandé au ministre de l’Environnement de voir que chacun de ces puits-là soient bien fermé pour qu’il n’y ait pas de fuite. On est toujours en attente de réponses de la part du ministère de l’Environnement et du ministère des Ressources naturelles à savoir quel sera le suivi environnemental. »


Site non sécurisé


La ville de Gaspé et le ministère de l’Environnement sont au courant. Pour l’instant aucune mesure n’a été prise pour sécuriser l’endroit qui ne se trouve qu’à quelques mètres des maisons.

 

« Je suis encore retournée cette semaine et ce n’est pas clôturé, ce n’est pas recouvert de sable ou quelque chose qui pourrait empêcher les enfants d’aller jouer là-dedans, observe Cathy Archambault. Il y a un espèce de bouillonnement, je suis allé 3 fois et il y avait ce bouillonnement-là. Moi, je trouve ça inquiétant. »

 

La ville de Gaspé demande au ministère de l’Environnement d’agir pour sécuriser les lieux.

 

« On adresse en fin de compte la responsabilité au ministère des Ressources naturelles et au ministère de l’Environnement. On a eu des pourparlers avec eux, à savoir de quelle façon ils pourront venir sécuriser le site. On sait qu’ils sont déjà au fait de cette situation-là et on attend leur plan d’action pour voir à ce que ce soit sécurisé », mentionne François Roussy.

 

Plusieurs citoyens d’Haldimand sont contre le développement pétrolier dans leur secteur. Des incidents comme ceux-ci n’aident pas à rassurer la population. Le ministère de l’Environnement devrait venir sur place dans les prochaines semaines pour constater la fuite.

« Retour

Publicité

Visitez notre nouveau site Internet

Publicité

Visitez notre nouveau site Internet

Infolettre

Ok