Publicité

Visitez notre nouveau site Internet


Consulter les archives

Nouvelles

« Retour

Chandler Une entreprise gaspésienne à la conquête de la France

Publié le 19 septembre 2014 à 16 h 27
Auteur :
Léa Beauchesne
Nouveau bureau, nouveaux projets. La firme de programmation Web Jolifish étend ses tentacules. Depuis jeudi, la compagnie gaspésienne a officiellement pignon sur rue à Strasbourg en France.


jolifish_2-7gsrn.jpg


Martin Duguay, le directeur général était très heureux d'annoncer la nouvelle et plusieurs raisons justifient l'ouverture de ce nouveau bureau: «Le but c’était de consolider nos emplois. On est en expansion. C’était de s’assurer de faire d’autre prospection. S’assurer d’avoir toujours de l’eau au moulin.»


 jolifish_3-zynrj.jpg


Un autre directeur y sera basé en permanence, mais tout le travail continuera d’être fait ici, à Chandler: «On a un directeur commercial qui est basé là-bas, qui rencontre les clients. Sinon, les mandats et la production nous sont transférés directement en Gaspésie.»

 jolifish4-0dwry.jpg


Physiquement, il ne s'agit que d'un local. Tout devait tout de même être fait dans les règles de l'art, ce qui implique beaucoup d'étapes administratives. Une petite installation qui permettra donc de bâtir de grands projets. «On a un bureau à nous, dans une bâtisse avec d'autres compagnies qui travaillent dans le domaine. Par exemple, dans les étages inférieurs, il y a des grosses agences de publicité qui s'occupent de la stratégie, de la création. Nous on devient le complément de leur démarche. On ne fait que de la programmation, de la production, donc ils nous transfert des dossiers.»

 

Pour atteindre le vieux continent, la compagnie a eu le support de GimXport, une organisation qui supporte les entreprises gaspésiennes dans leurs efforts d'expansion à l'international. Avant de s’installer officiellement à Strasbourg, les actionnaires ont réalisé plusieurs missions commerciales pour se faire connaître.


Plus facile?

Même si tout le monde a travaillé très fort sur le projet, reste que Jolifish n’est pas confronté aux mêmes problèmes que certaines entreprises gaspésiennes, où le développement au-delà du Québec se heurte à des difficultés logistiques comme le transport.


 jolifish-6rwg2.jpg


Luc Fairfiel est l'un des programmeurs Web de la boîte et il est bien conscient de leur avantage: «En informatique, avec Internet, on a absolument rien de ces contraintes. On n’a pas de coûts de déplacements. On n’a même pas de limites physiques dans le fond pour les ressources. Les programmeurs, les gestions de projets, les artistes, le design...tout peut se faire de partout dans le fond, donc pourquoi pas ici.»

 

Cette absence d’attaches physiques leur permet de travailler pour des clients partout sur la planète et plus de 80% de leurs contrats viennent de l’extérieur de la région. Parmi ses réalisations, la compagnie travaille entre autre avec de gros joueurs comme Ubisoft, mais aussi avec de plus petites entreprises locales comme CIME Aventures.

 

Jolifish tentera certainement d’ouvrir d’autres bureaux à l’international d’ici quelques années...Même si le directeur insiste qu’il ne faut courir qu’un seul lièvre à la fois. LB Chandler.

« Retour

Publicité

Visitez notre nouveau site Internet

Publicité

Visitez notre nouveau site Internet

Infolettre

Ok