Publicité

Visitez notre nouveau site Internet


Consulter les archives

Nouvelles

« Retour

Entraînement à Gaspé Trophée Rose des sables au Maroc, Gaspésiennes dans le désert

Publié le 18 septembre 2013 à 16 h 41
Auteur :
Caroline Murray-Daignault

La 13e édition du trophée Rose-des-Sables se déroulera dans le désert du Maroc en octobre.


L’équipe de CHAU a rencontré une Gaspésienne qui prendra part à cette course mythique qui invite les femmes à traverser le désert pour venir en aide aux enfants.


Sophie Côté fait partie des Oasisters. Elle s’entraîne depuis plus d’un an en vue du trophée Rose-des-Sables. Sa petite soeur l’a convaincue de s’inscrire à la course.

 

« On a jamais fait vraiment d’activités ensemble et c’est venu d’elle, d’un besoin de se rapprocher de sa grande soeur, donc on s’est inscrite toutes les 2. On a une super belle complicité et dans le désert, tous les défis physiques et psychologiques que ça représentent, je pense qu’on va faire une équipe solide », raconte Sophie Côté, participante au trophée Rose-des-Sables 2013.

 

Le but est bien simple, repousser ses limites tout en aidant la communauté.

 

« C’est une compétition sportive qui a été créée pour venir en aide aux enfants du désert, dans le désert du Maroc », mentionne Sophie Côté.


Logistique imposante

Pour ce faire, les soeurs Côté transporteront 50 kilos de matériel qu’elles remettront le 13 octobre prochain dans le désert du Maroc.

 

Le parcours qui les mènera à la ligne d’arrivée est périlleux. Elles traverseront une partie de l’Europe pour se rendre dans le désert où 7 jours de compétition les attendent jusqu’à Marrakech, la destination finale.

 

« On part le 5, on va arriver là-bas pour le départ de la course dans le sud de la France le 10. On va traverser l’Espagne du nord au sud, ça fait partie de la course. Ensuite on va prendre le traversier pour traverser le détroit de Gibraltar et on va descendre aux deux tiers du Maroc pour entrer dans le désert à Warzazat », relate la participante.

 

L’équipe gagnante sera déterminée selon le kilométrage effectué. Plus de 400 femmes y participent.

 

« Au niveau de la compétition, c’est de faire le trajet quotidien en le moins de kilométrage possible. Il faut vraiment bien s’orienter dans le désert avec la boussole et il faut que la conductrice fasse sa part aussi. Si elle se reprend 25 fois pour monter une dune, ça rajoute du kilométrage au compteur », donne en exemple Sophie Côté.

 

Il sera possible de suivre les Oasisters en direct sur le site du trophée Rose-des-Sables.


www.trophee-roses-des-sables.com

« Retour

Publicité

Visitez notre nouveau site Internet

Publicité

Visitez notre nouveau site Internet

Infolettre

Ok