Publicité

Visitez notre nouveau site Internet


Consulter les archives

Nouvelles

« Retour

Grande-Rivière Tragique accident de VTT de Grande-Rivière, la Société de chemin de fer entend agir

Publié le 7 août 2013 à 17 h 07
Auteur :
Caroline Murray-Daignault

Un conducteur de véhicule tout terrain a connu une fin tragique à Grande-Rivière, le 27 juillet dernier, alors qu’il circulait le long de la voie ferrée. Le maire de la municipalité a demandé à la Société de chemin de fer de la Gaspésie de réagir.


Le lieu de l’accident sera maintenant identifié comme un lieu dangereux.

 

La Société de chemin de fer a entendu l’appel de la ville de Grande-Rivière. Pour l’instant, un ruban a été installé sur les lieux de l’accident par la municipalité pour informer du danger.

 

« Suite à l’accident, ce qu’on va faire, ce qu’on a convenu avec la ville, c’est qu’on va installer une pancarte pour informer les gens qu’il y a des dangers à cet endroit-là », mentionne le porte-parole de la Société de chemin de fer de la Gaspésie, Olivier Demers.

 

Les voies ferrées ne sont pas des passages

 

L’accès aux chemins ferroviaires est interdit, cependant plusieurs personnes utilisent la voie ferrée comme un sentier. Les utilisateurs de VTT devraient se rendre dans les sentiers appropriés. D’ailleurs, dans le secteur où a eu lieu l’accident, plus de 150 kilomètres  de sentiers sont disponibles entre Percé et Chandler.

 

La Société de chemin de fer profite de l’occasion pour rappeler que les chemins de fer ne sont pas sécuritaires pour la population, voilà pourquoi l’accès est interdit.

 

« Partout sur le réseau ferroviaire c’est interdit de circuler, il y a des raisons pour ça, c’est parce que c’est dangereux, insiste Olivier Demers. Que ce soit sur les ponts, que ce soit dans l’emprise, il y a des caps, des risques d’éboulis, il y a toute sorte de topographie dangereuse, donc on incite vraiment les gens à ne pas utiliser l’emprise ferroviaire pour circuler, que ce soit à pied, à vélo ou à VTT. »


 

« Retour

Publicité

Visitez notre nouveau site Internet

Publicité

Visitez notre nouveau site Internet

Infolettre

Ok