Publicité

Visitez notre nouveau site Internet


Consulter les archives

Nouvelles

« Retour

Gaspé Témérité en VTT : Pas seulement une histoire de jeunes

Publié le 8 septembre 2014 à 15 h 28
Auteur :
Denis-Michel Thibeault

La saison de la chasse, va bientôt commencer en Gaspésie et plusieurs personnes sortiront bientôt leur véhicule tout- terrain pour se promener dans les sentiers. Malgré les campagnes de sensibilisation et le rappel à l’entrée des sentiers, plusieurs quadistes ne portent toujours pas le casque. La Fédération québécoise des clubs quads, observe une recrudescence du nombre de décès sur les sentiers durant cette période chaque année.

 

 « On compte annuellement en moyenne 23 à 26 décès par année, et quand on prend les rapports des coroners des 23 ou 26 accidents, on se rend vite compte que si les gens avaient eu leur casque, nous aurions pu probablement sauver une vingtaine de personnes. » Expliquait le directeur général de la Fédération québécoise des clubs quads, Dany Gagnon.

 

Ce sont principalement les hommes de 45 à 50 ans qui sont le plus touchés par les accidents de quad. Les récents évènements au Québec, dont un grave accident à Percée qui a entrainé dans la mort un jeune homme de 19 ans, font figure d’exceptions. Les gens du milieu du VTT sont conscients que certains conducteurs ne sont pas assez prudents.

 

« Si une personne utilise ça de façon sécuritaire, c’est vraiment un loisir extraordinaire. C’est un plaisir de se promener en forêts, mais il faut faire attention c’est comme n’importe quoi. Comme je vous disais descendre des marchés, ça peut être dangereux si on ne le fait pas prudemment. »

 

« La majorité sont responsable, mais la motoneige et le VTT c’est une source de plaisir et les gens veulent toujours allez plus loin pour s’amuser. La responsabilité c’est une chose, après ce qu’ils font avec leur machine c’est personnel. »

 

Dans le cas de l’accident de Percé, l’alcool n’était pas un facteur, mais la FQCQ déplore le nombre de conducteurs en état d'ébriété au volant qui se croient à l’abri des forces policières.

 

Dany Gagnon affirmait que : « La sureté du Québec a commencé à faire des vérifications d’alcotest pour la conduite des véhicules hors route. Ils s’installent dans les sentiers le soir et amènent des gens. Il y a un sérieux problème d’alcool le soir. »

 

L’accident de dimanche à Percé est le deuxième à survenir au Québec en moins d’une semaine alors que jeudi dernier un autre jeune homme dans la vingtaine est décédé dans les Laurentides suite à un accident de VTT.

« Retour

Publicité

Visitez notre nouveau site Internet

Publicité

Visitez notre nouveau site Internet

Infolettre

Ok