Publicité

Visitez notre nouveau site Internet


Consulter les archives

Nouvelles

« Retour

Gaspé Résidu de forage au dépotoir

Publié le 1 août 2014 à 13 h 58
Auteur :
Denis-Michel Thibeault

Les faits reprochés à la ville remontent de juillet 2012 à février 2013. La ville de Gaspé avait alors enfoui dans son LET une quantité importante de résidu de forage. Des résidus qui proviennent des sites où les compagnies Pétrolia et Junex font présentement de l’exploration. Gaspé aurait même utilisé une partie des déchets comme terre de recouvrement. Les administrateurs de la ville de Gaspé se défendent bien de leurs actions et estime que c’est  une mauvaise interprétation d’un règlement qui a porté le ministère de l’Environnement à produire un avis de non-conformité en mai 2013.

 

« Nous faisions une interprétation en vertu d’un règlement sur les sols contaminés qui nous permettaient si nous remplissions certains critères ça pourrait nous services de terre de recouvrement » expliquait Sébastien Fournier, directeur général de la Ville de Gaspé

 

La ville de Gaspé avait à ce moment décidé d’enfouir les résidus de forage en interprétant le règlement des sols contaminés plutôt que celui traitant des déchets dangereux comme il aurait dû le faire. Si Gaspé avait traité les déchets de Pétrolia et de Junex selon le règlement des déchets dangereux, la ville aurait alors dû suivre une étape de décontamination supplémentaire.

 

« La résultante va être la même. On pouvait recevoir des bouts de forage. On pouvait les enfouir, mais d’un règlement à l’autre il y avait une procédure supplémentaire qu’on se devait de faire. Notamment obtenir un certificat d’autorisation du ministère de l’Environnement »

 

Bien qu’il soit impossible de revenir en arrière sur les déchets déjà enfouis, le DG de la ville de Gaspé promet de revoir leurs façons de faire en matière de gestion des déchets.

 

« On va mettre en place les procédures si on va de l’avant pour se conformer au ministère de l’Environnement. »

 

Gaspé ne sait toujours pas si elle ré-acceptera d’autres déchets provenant des sites d’enfouissements. Pétrolia a annoncé dans les derniers jours qu’ils entreprendront les travaux sur Haldimand 4 cet automne tandis que Junex commencera des travaux sous peu sur leur terrain de Galt, à vingt kilomètres de Gaspé.

« Retour

Publicité

Visitez notre nouveau site Internet

Publicité

Visitez notre nouveau site Internet

Infolettre

Ok