Publicité

Visitez notre nouveau site Internet


Consulter les archives

Nouvelles

« Retour

Palais de justice de New Carlisle Réal Savoie transféré à Sorel

Publié le 22 septembre 2014 à 15 h 03
Auteur :
Léa Beauchesne

L’enquête préliminaire du procès de Réal Savoie, le présumé meurtrier de Sonia Raymond en 1996, aura lieu le 15 janvier 2015 au palais de justice de New Carlisle. De plus, il sera transféré à la prison de Sorel le plus rapidement possible. suite à une demande officielle.


 r_al-j2tmv.jpg


Réal Savoie est entré avec son avocat, maître Marcel Guérin, dans la salle d’audience à 11h30 et à 11h35, tout était terminé. Le juge et la défense ont fixé la date de l’enquête préliminaire à la mi-janvier, sans la présence de l’accusé.

 

D’ici-là, il demeure derrière les barreaux, mais dans un autre établissement. Maître Guérin avait demandé à la cours que son client soit transféré à la prison de Sorel, un établissement entre Montréal et Trois-Rivières.


 r_al_2-b6hrw.jpg


Il a évoqué plusieurs raisons justifiant ce transfert : «C’est plus facile à un expert de se présenter à la prison de Sorel que de voyager jusqu’ici. Et financièrement aussi, c’est coûteux. Les experts ne se déplacent pas pour rien. Finalement, pour moi-même, pour préparer la défense de monsieur Savoie. Étant donné que mon bureau est à proximité de Sorel, j'ai accès à la prison à toute heure de la journée.»

 

Le juge a ordonné que Réal Savoie soit transféré dans les meilleurs délais possibles.

 

La suite le 15 janvier

D’ici à l’enquête préliminaire, Maître Guérin bâtira la défense de son client. On lui a remis la preuve complète sur une clé USB un peu avant l’audience de ce matin. L’avocat n’a pas eu le temps d’en prendre connaissance.

 

Sur cette clé, on retrouve l’enquête de 1996 ainsi que le résultat des sept mois de l’enquête Mister Big ayant mené à l’arrestation de Réal Savoie. Cette technique est parfois controversée puisqu’elle se base sur une mise en jeu montée de toute pièce par des policiers.

 

Dans ce cas-ci, le suspect avait été enrôlé dans une fausse organisation criminelle et a dû confesser ses crimes pour monter en grades. L’opération avait permis de recueillir la confession du meurtre de Sonia Raymond.

 

L’avocat tentera de démontrer que ce témoignage est inadmissible comme preuve : «C’est sur que ça va être plaidé. Il va y avoir un voir-dire qui va se tenir spécialement, juste sur le jugement de la cours suprême.»

 

Maître Guérin fait référence à un jugement qui, en juillet dernier, avait invalidé un témoignage recueilli grâce à une opération Mister Big dans un autre cas de meurtre. Le rejet de ce type de preuve était une première.

 

On saura le 15 janvier si le témoignage de Réal Savoie est admissible comme preuve ou non.

 

« Retour

Publicité

Visitez notre nouveau site Internet

Publicité

Visitez notre nouveau site Internet

Infolettre

Ok