Publicité

Visitez notre nouveau site Internet


Consulter les archives

Nouvelles

« Retour

Raid International Gaspésie Raid: Bonne couverture internationale pour la Gaspésie

Publié le 15 septembre 2014 à 15 h 32
Auteur :
Léa Beauchesne
L’un des objectifs avoué du Raid était de donner de la visibilité à la région. Plus d'une dizaine de journalistes étrangers ont couvert l'événement. Cette couverture internationale permet à la Baie-des-Chaleurs de se tailler une place en tant que destination d’aventure. Nous avons rencontré quelques uns des journalistes, venus d’onze pays différents pour couvrir la compétition.

 raid_inter-3k7vq.jpg


L’un des propriétaires d’Endurance Aventure, Jean-Thomas Boily, considère que la couverture fait partie prenante de ce genre d’événement : «Nous on essaie de montrer aux athlètes les plus beaux spots du coin. Par la production télévisuelle qui va avec, bien évidemment, ça fait une promotion internationale à la région pour le sport d’aventure.»

 raid_inter_4-6t0sw.jpg


Les reporters sont eux-mêmes des amateurs de plein air et travaillent pour des médias spécialisés dans le domaine. Depuis leur arrivée, ils publient chaque jour sur une variété de plates-formes :

 

Le photojournaliste Jacques Marais a fait tout le chemin depuis l’Afrique du Sud «Mon truc à moi, ma signature, c’est de raconter l’événement comme une histoire. Je prends beaucoup de photos et j’ajoute des anecdotes pour les expliquer.»


 raid_inter_6-4nkpt.jpg    raid_inter_5-j4vw3.jpg


Son confrère journaliste, l’Argentin Fabricio Di Dio, publie lui aussi quotidiennement : «Nous publions une galerie photos chaque jour sur le site. On publie aussi des photos sur notre Facebook. Le soir, on tweet des photos et des petits résumés de la journée. On va aussi tenter de publier dans divers magazines lorsqu’on va revenir au pays.»

 

Au-delà du sport

En plus du tourisme d’aventure, les journalistes en profitent pour passer quelques jours de plus dans la péninsule. Soit pour faire un portrait plus global de la région, ou simplement en tant que touristes.

 

Le réalisateur français Jean-Michel Jorda passera près d’un mois au Québec en tout. Il produit l’émission officielle du Raid. Il en profite également pour ajouter sa touche personnelle : «Je mêle un petit peu d’histoire pour découvrir la région, pour que les Français qui vont regarder l’émission puissent en même temps découvrir la Gaspésie. C’est toute de même par ici que Jacques Cartier est arrivé!»


raid_inter_2-qnvcw.jpg       raid_inter_3-m96p2.jpg


Son compatriote français Jeremy Sorel est lui aussi journaliste et profite de sa visite pour mettre la région en valeur : «En marge de l’aspect sportif, on tente d’envoyer un message fort en France : que la Gaspésie est vraiment jolie. Je pense qu’ils vont vraiment, vraiment s’en rendre compte!»

 

Les reporters sont unanimes : cette couverture internationale est une occasion en or de connaitre une région.

 

Jean-Thomas Boily, d’Endurance Aventure, explique que c’est la plus vaste couverture dont jouira l’un de leurs événement : «Pour le Raid International Gaspésie, on va être diffusé dans 30 pays. C’est vraiment une diffusion internationale.»

 

La Société de développement de la ville de Carleton-sur-Mer a investi 15 000 $ pour cette campagne médiatique qui fait le tour du monde. Un montant dérisoire en comparaison à une véritable campagne de publicité traditionnelle...qui aurait offert  moins de visibilité.

« Retour

Publicité

Visitez notre nouveau site Internet

Publicité

Visitez notre nouveau site Internet

Infolettre

Ok