Publicité

Visitez notre nouveau site Internet


Consulter les archives

Nouvelles

« Retour

Pas de récolte de tomates pour cette année REPORTAGE: Incendie aux serres Jardins-Nature

Publié le 17 septembre 2013 à 16 h 15
Auteur :
Jessica Lamarre
Les serres Jardins-Nature à New Richmond ont été la proie d’un grave incendie aujourd’hui. Des travaux de maintenance dans les bâtiments principaux pourraient être en cause. CHAU était sur place pour constater l’étendue des dégâts.

 

Peu après 8h mardi, le directeur général et copropriétaire des serres, François Bouchard a dû loger un appel au 911. Le feu se propageait rapidement dans les bâtiments de son entreprise. «L’ampleur des flammes était déjà avancée. Ce serait dû à des travaux de soudure», déclare le directeur du service d’incendie de New Richmond.

 

«Ça s’est propagé rapidement. C’était dans de la mousse d’isolation. Ce n’était pas contrôlable», témoigne M. Bouchard.

 

Le feu s’est ensuite emparé d’un entrepôt de boîtes de carton. Trois services de pompiers ont été nécessaires pour maîtriser le feu. La principale difficulté : la seule source d’approvisionnement en eau était à quelques centaines de mètres de la zone incendiée. «On est sur un réseau d’aqueduc sur le boulevard Perron, mais on n’a pas d’eau ici. Ça prend un transport d’eau, c’est pour ça qu’on a le camion de Cascapédia-Saint-Jules qui est en entraide avec nous autres», explique le directeur du service d’incendie.

 

Pour les cinq propriétaires des serres, c’est un dur coup à encaisser. Tous les bâtiments de services, à l’exception des chaufferies, ont brûlé. «C’est une malchance. C’est la faute de rien. C’est la vie et c’est ça. On va continuer de se battre et on va être de retour l’an prochain», déclare le directeur général.

 

Il est encore tôt pour parler des dommages, mais à première vue, la reconstruction ne sera pas une mince tâche. «Les systèmes électriques, les systèmes d’automatisation, le filage, le câblage, ça a fondu. C’est quand même assez majeur. Ça ne doit pas être loin de quelques millions, je dirais», note François Bouchard.

 

Heureusement, les serres n’ont pas été touchées. Cependant, les propriétaires doivent dire adieu à la récolte de tomates pour cette année.

 

« Retour

Publicité

Visitez notre nouveau site Internet

Publicité

Visitez notre nouveau site Internet

Infolettre

Ok