Publicité

Visitez notre nouveau site Internet


Consulter les archives

Nouvelles

« Retour

Nouveau-Brunswick Privatisation en santé: les démarches se poursuivent

Publié le 27 avril 2017 à 13 h 33
Auteur :
Annie Levasseur

Le Réseau de santé Vitalité et l’organisme Égalité santé en français s’opposent fermement à la privatisation des services non médicaux dans les hôpitaux de la province. Le gouvernement du Nouveau-Brunswick  dit vouloir faire des économies en procédant de cette façon. Des démarches judiciaires ont été entreprises.

 

Le gouvernement du Nouveau-Brunswick veut confier la gestion de l’alimentation, de l’entretien et du transport dans les hôpitaux à l’entreprise privée Sodexo pour faire des économies. L’organisme qui défend les droits des francophones dans le domaine de la santé s’y oppose affirmant qu’une telle démarche aurait des conséquences néfastes sur les Acadiens. 

 

« Ce sont des services importants. Il ne faut pas seulement alimenter. Il faut alimenter les diabétiques, les cardiaques. Il y a toutes les sortes de maladies différentes », affirme la vice-présidente d’Égalité santé en français, Louise Blanchard.

 http://chau.teleinterrives.com/img/nouvelles/normales/privatisation_h_pitaux-2-dwbhp.jpg

Un avis de poursuite a été déposé en cour par Égalité santé en français. L’organisme craint qu’avec une entreprise privée, les services soient offerts uniquement en anglais.

 

« C’est pour prouver que ça va à l’encontre de la Charte canadienne des droits et libertés (…) La privatisation est un danger énorme que tout le monde désavoue », ajoute Louise Blanchard.

 

Selon le PDG du Réseau de santé Vitalité, la privatisation aura un effet négatif non seulement sur la qualité des services en français, mais aussi sur la qualité des repas offerts aux patients.

 

« Au Canada, en moyenne, les gens qui sont hospitalisés, de par le fait qu’ils sont mal nourris ou qu’ils souffrent de malnutrition à l’admission, demeurent une journée de plus à l’hôpital », mentionne le président-directeur général de Vitalité, Gilles Lanteigne.

 http://chau.teleinterrives.com/img/nouvelles/normales/privatisation_h_pitaux-3-1tyz5.jpg              

Fredericton affirme que des économies de 22 millions $ seraient faites grâce au service de Sodexo. Vitalité rétorque qu’entre juin et mars dernier, elle a réussi à économiser 1,7 million $.

« Ce que l’on a réussi à faire, c’est de diminuer les coûts par rapport à l’an passé, et ce même s’il y a l’inflation, même si les aliments coûtent plus cher, même si le personnel coûte plus cher (…) Tout ça a été fait avec aucune mise à pied », explique Gilles Lanteigne.

 

La poursuite contre le gouvernement sera effective au début juin.

« Retour

Publicité

Visitez notre nouveau site Internet

Publicité

Visitez notre nouveau site Internet

Infolettre

Ok