Publicité

Visitez notre nouveau site Internet


Consulter les archives

Nouvelles

« Retour

Carleton-sur-mer Premier marathon Baie-des-Chaleurs: De la fébrilité dans l'air

Publié le 28 mai 2013 à 15 h 08
Auteur :
Ann Julie Larouche

 

Les municipalités de Carleton-sur-Mer et Nouvelle accueilleront le 2 juin prochain la première édition du marathon Baie-des-Chaleurs. Le comité organisateur, qui attendait 300 coureurs, est rendu à plus de 860 inscriptions, est extrêmement fébrile. Les coureurs ont également très hâte d’enfiler leurs souliers pour l’événement.

 

M. Alphonse Boudreault a eu la piqûre dès son premier marathon. Il en est maintenant à son dixième. Avec un entraînement rigoureux, qui comprend la course 4 fois par semaine pendant 6 mois, le rythme de vie du marathonien change considérablement.  «On a une meilleure alimentation, on prend soin de notre forme physique, mentionne-t-il. On est vraiment dans un autre esprit, on change nos habitudes de vie.»

 

Cet événement permet non seulement aux Gaspésiens de se remettre en forme, mais aussi d’attirer des visiteurs. «C’est un événement qui se passe ici, à Carleton, et je ne pouvais pas manquer ça!» s’exclame la marcheuse Madeleine Leblanc. Il faut s’entretenir, aussi non, on rouille!»

 

«60% des coureurs proviennent de la Baie-des-Chaleurs, et 40% des gens de l’extérieur, du reste de la Gaspésie, du Nouveau-Brunswick et des quatre coins du Québec», souligne Maryse Tremblay, responsable de l’organisation de l’événement.

 

 

Événement d'une grande evergure

 

 

Le premier marathon Baie-des-Chaleurs nécessite une importante préparation, et Mme Tremblay croit terminer les préparatifs dans les délais prévus : «J’imagine qu’on n’aura pas une note parfaite, mais on met tous nos efforts pour se rendre, comme nos coureurs, à la ligne d’arrivée!»

 

Mathieu Viens, qui fera le demi-marathon ce dimanche, a débuté la course il y a un an et demi : «J'ai commencé parce que j’avais un surplus de poids. J’ai perdu 70 livres depuis une dizaine d’années, et c’est la course à pied qui a fait en sorte que j’ai commencé à m’entraîner.»

 

Après une blessure au pied, qui l’a forcé à arrêter son entraînement pendant 2 mois, Matthieu a révisé ses objectifs pour sa première course en groupe. «Mon but ultime, c’est de passer la ligne d’arrivée, peu importe le temps», termine-t-il.

 

 

Vous avez jusqu’au 31 mai pour aller chercher votre dossard au magasin Intersport, à Carleton, ou en ligne, au  http://marathonbdc.com/a-propos/.

« Retour

Publicité

Visitez notre nouveau site Internet

Publicité

Visitez notre nouveau site Internet

Infolettre

Ok