Publicité

Visitez notre nouveau site Internet


Consulter les archives

Nouvelles

« Retour

Bathurst Pétition envoyée à Ottawa pour demander l'abandon de la réforme de l'assurance-emploi

Publié le 17 mai 2013 à 15 h 56
Auteur :
Annie Levasseur

34 000 personnes demandent au fédéral de revenir sur sa décision concernant la réforme de l’assurance-emploi.


L’initiateur d’une pétition envoyée à la ministre Diane Finley, Guy Lanteigne, a tenu un point de presse, vendredi avant-midi à Bathurst. Une réalité du printemps, les travailleurs saisonniers manifestent moins depuis le début de la saison de la pêche, comparativement à cet hiver.


Guy Lanteigne de St-Sauveur est père de 2 enfants. Il est échafaudeur dans le domaine gazier en Alberta. Monsieur Lanteigne travaille 14 jours et revient dans la péninsule acadienne pour 6 jours. Il n’est pas travailleur saisonnier, mais il a lancé la pétition parce que plusieurs personnes de son entourage bénéficient de l’assurance-emploi.

 

« Cette pétition-là, on ne l’envoie pas juste par la poste et l’oublier. On va faire des suivis et on va exiger des réponses », promet-il.

 

L’initiateur de la pétition veut l’abolition complète de la réforme. Il demande que des études soient faites pour évaluer les impacts.

 

« Le travail saisonnier n’est pas reconnu dans cette réforme-là. Comment peut-on prétendre qu’un chauffeur d’autobus qui finit de travailler en juin doit aller travailler dans un magasin jusqu’en septembre », se demande monsieur Lanteigne.

 

Un appui inattendue


La représentante syndicale des employés fédéraux a pris la parole à titre de citoyenne lors du point de presse.

« En Atlantique, nous sommes un groupe qui a été délaissé par le gouvernement du Canada, dénonce la présidente de la section locale du syndicat de la fonction publique, Nathalie Paulin. C’est ce que je pense. Je sais que la plupart des fonctionnaires ne peuvent pas parler, mais ils sont de tout coeur avec vous autres. La majorité en tout cas. On vous supporte en silence, mais on vous supporte. »


Des politiciens et des représentants d’organismes acadiens étaient aussi présents pour appuyer la démarche.

C’est le cas du député fédéral d’Acadie-Bathurst, Yvon Godin : « Ça ajoute aux autres choses, à toutes les manifestations qu’il y a eu ici. Les manifestations sont demeurées pacifiques. Le gouvernement aurait voulu que ça tourne mal, mais c’est demeuré pacifique tout le temps. »

 

Des milliers de manifestants se sont fait entendre dans les rues de la péninsule acadienne cet hiver. Les protestations ont diminué depuis quelques semaines parce que les travailleurs saisonniers sont retournés au travail.

L’initiateur de la pétition, Guy Lanteigne, admet que les sorties publiques dans les rues ont été nombreuses : « À un moment donné, il y a peut-être eu trop de manifestations. Trois à 4 par semaine, c’était un peu trop, mais c’est manque de disponibilité depuis un mois. Il y a des milliers de travailleurs qui sont dans les usines à poisson et les pêcheurs sont en mer. »

 

La pétition a été signée par des citoyens de partout au Canada. Elle a été créée le 17 janvier.

« Retour

Publicité

Visitez notre nouveau site Internet

Publicité

Visitez notre nouveau site Internet

Infolettre

Ok