Publicité

Visitez notre nouveau site Internet


Consulter les archives

Nouvelles

« Retour

Remaniement ministériel Paul Robichaud face à de nouveaux défis

Publié le 23 septembre 2013 à 15 h 45
Auteur :
Annie Levasseur
Plusieurs ministres du Nouveau-Brunswick se retrouvent avec de nouveaux dossiers à régler depuis ce matin. C’est le cas de Paul Robichaud qui passe du Développement économique aux Ressources naturelles. Le premier ministre David Alward a procédé à un important remaniement la semaine dernière.

 

Le seul ministre du nord-est du Nouveau-Brunswick se retrouve avec un  nouveau ministère entre les mains. Il voit ce changement comme un beau défi. Selon lui, le développement économique passe par les ressources naturelles : «Pour moi, les ressources naturelles sont un cheminement assez normal pour atteindre une meilleure prospérité économique et créer plus d’emplois au Nouveau-Brunswick. C’est difficile de dissocier l’un de l’autre parce que le Nouveau-Brunswick est une province très rurale qui offre énormément d’avantages en termes de ressources naturelles.»

 

Monsieur Robichaud conserve son titre de vice-premier ministre et il est toujours responsable du développement économique dans les régions rurales : «Le premier ministre Alward a réalisé, depuis maintenant trois ans, quelles étaient les forces de certains de ses ministres et quel était l’agenda que nous voulions accomplir comme gouvernement. Il a donc décidé, d’après moi, de mettre ses meilleurs joueurs aux meilleurs ministères.»

 

Malgré la fermeture récente de la mine Brunswick, le ministre des Ressources naturelles ne s’inquiète pas pour ce secteur des ressources naturelles : «Il y a des projets miniers en ébullition au Nouveau-Brunswick. Nous sommes en pourparlers avec les grands de ce monde. Ils qui regardent à d’autres gisements et à d’autres sites qui existent dans le nord du Nouveau-Brunswick et qui vont offrir énormément de potentiel au niveau du développement économique.»

 

Ce remaniement ministériel survient un an avant les prochaines élections provinciales. Le ministre n’est pas inquiet même si un récent sondage plaçait les conservateurs derrière les libéraux et le NPD : «Un an en politique, c’est une éternité. Comme gouvernement responsable, on ne peut pas gouverner par rapport à un sondage, on doit gouvernement par rapport à l’agenda et le mandat que l’on a reçu.»

 

C’est le ministre Bruce Fitch qui prend la place de Paul Robichaud au ministère du Développement économique.

 

« Retour

Publicité

Visitez notre nouveau site Internet

Publicité

Visitez notre nouveau site Internet

Infolettre

Ok