Publicité

Visitez notre nouveau site Internet


Consulter les archives

Nouvelles

« Retour

Campbellton Moins vite S.V.P.

Publié le 15 mai 2013 à 13 h 53
Auteur :
Jean-Simon Landry

Campbellton vient de se doter d’équipement qui lui permettra de mieux connaître les secteurs routiers problématiques de sa ville.

 

Cet équipement sera d’abord installé sur la rue Sister Green où les résidants jugent qu’il est grand temps de réduire la vitesse des automobilistes.

 

« Il a été chanceux qu’il n’y ait pas eu d’enfant cette journée-là parce qu’il l’aurait tué », raconte Marie-Louise Poirier alors qu’elle se remémore un incident survenu l’an passé.

 

Un jeune automobiliste avait alors perdu le contrôle de son véhicule et percuté la bordure de ciment séparant la rue et les terrains privés.

 

Madame Poirier habite sur la rue Sister Green depuis plusieurs années déjà. Comme plusieurs de ces voisins, elle trouve que certains automobilistes ont une conduite trop rapide et dangereuse dans son secteur.

 

Selon la GRC, même si cet endroit bien précis est dangereux, cela ne signifie pas pour autant qu’il y a pas un réel problème de vitesse à Campbellton.

 

« On a pris la décision de faire des études, explique Stephen Diblee, responsable de la GRC pour le secteur. On a trouvé que 97% de la population roule d’une manière sécuritaire qui suit les lois. »

 

En mode solution

 

Le constat de la GRC n’empêche pas que certains endroits puissent être plus problématiques que d’autres. C’est pourquoi la Ville a imité Bathurst et s’est procuré des capteurs de véhicule sous-terrains qui seront installés d’ici la fin du mois sur Sister Green.

 

« Ce n’est pas du gros équipement à la vue, mais ce n’est pas caché non plus, précise le policier. On veut vraiment savoir c’est quoi la routine sur cette rue-là. »

 

Avec un portrait plus précis incluant achalandage et vitesse, la ville saura s’il est nécessaire ou non d’investir dans l’amélioration de la sécurité routière d’un secteur en particulier. L’étude devrait durer jusqu’à la fin de l’été.

 

Pour les résidants de Sister Green, une rue voisine du secteur commercial d’Atholville, il est certain que des mesures seront implantées sous peu.

 

« Ça fait penser à une Trans-Canada, se désole le père de trois enfants. Tout le monde roule vite bien au-dessus des 50 km/h et dans la rue ici on a tous des enfants. »

 

« Moi je suis dans maison, il n’y a donc pas de danger pour moi, mais il y a du danger pour quelqu’un en raison de la vitesse, s’inquiète Roger Landry, un retraité. L’hiver, c’est des motoneiges et des VTT qui passent assez vite... trop vite! »

 

Une fois l’étude réalisée, les équipements de mesure seront déménagés dans un autre secteur défini selon les demandes de la population.

« Retour

Publicité

Visitez notre nouveau site Internet

Publicité

Visitez notre nouveau site Internet

Infolettre

Ok