Publicité

Visitez notre nouveau site Internet


Consulter les archives

Nouvelles

« Retour

Tourisme en baisse Moins bonne saison sur la pointe

Publié le 23 novembre 2012 à 16 h 30
Auteur :
Isabelle Larose

Bien que l’Association touristique régionale (ATR) dresse un bilan global positif pour la dernière saison touristique, certains secteurs de la Gaspésie ont connu un recul. La pointe gaspésienne a notamment fait face à une baisse de fréquentation touristique.

 

Le secteur Gaspé-Forillon-Percé ne peut se réjouir de l’été qu’il a connu sur le plan touristique. Comme l’Association touristique régionale ne ventile pas les chiffres par sous-régions, il est impossible d’obtenir des statistiques officielles. Toutefois, selon les discussions que l’ATR a eues avec les entreprises touristiques de la pointe, il serait possible de parler d’une baisse de 3 % à 5 % par rapport à 2011.

 

Certains hôteliers et restaurateurs parlent même d’une diminution plus importante, autour de 15 %. Le consultant marketing de l’ATR, Jean Bouchard, explique cette situation spécifique à la pointe par les tendances qu’on l’on peut observer actuellement dans le tourisme.

 

« Premièrement, les vacances sont de plus courte durée, deuxièmement, on consacre moins d’argent aux vacances et troisièmement, la majorité maintenant cherche des vacances que j’appelle périphériques, donc près de chez eux », explique M. Bouchard.

 

En Gaspésie, 35 % des touristes proviennent de Montréal. Selon M. Bouchard, se rendre jusqu’à Gaspé pour un touriste, c’est donc aller à contre-courant des tendances observées. Le consultant en marketing identifie deux autres facteurs pour expliquer ce recul. Tout d’abord, il déplore l’absence de promotion pour le secteur Forillon-Gaspé depuis 2 ans. Il pointe également du doigt la demande de plus en plus forte pour des établissements hôteliers de trois et quatre étoiles, en raison de vieillissement de la population. Toutefois, M. Bouchard doute que la région ne soit pas équipée pour faire face à ses besoins plus luxueux. Pour renverser cette tendance, l’ATR explorera deux voies : diversifier l’offre de services et augmenter la promotion.

 

Sur le plan global, il est possible de se réjouir, car les données pour la Gaspésie montrent une hausse de 4,3 % par rapport à 2011. Jean Bouchard a souligné de bons bilans pour la Baie-des-Chaleurs, la Haute-Gaspésie et Matane-Matapédia, des régions qui ont compensé pour le recul observé dans la région de la pointe de la péninsule.

« Retour

Publicité

Visitez notre nouveau site Internet

Publicité

Visitez notre nouveau site Internet

Infolettre

Ok