Publicité

Visitez notre nouveau site Internet


Consulter les archives

Nouvelles

« Retour

Péninsule acadienne Maison de débauche : il plaide coupable

Publié le 8 septembre 2014 à 14 h 15
Auteur :
Marie-Christine Carrière

Régis Brideau plaide finalement coupable à neuf chefs d’accusation.  L’homme de 37 ans de Saint-Isidore accusé de plusieurs gestes de nature sexuelle a revu son plaidoyer de culpabilité avec son nouvel avocat.

 

Régis Brideau était de retour à la Cour provinciale de Tracadie-Sheila lundi matin. Il s’est présenté devant la juge Brigitte Sivret d’un air très calme, les mains menottées et vêtu d’une veste noire et d’un jeans. Son nouvel avocat, Me Luc Roy s’est adressé à la juge en début d’audience en mentionnant que son client et lui avaient longuement discuté au cour du weekend ainsi que lundi matin. Finalement, Régis Brideau reçoit une réduction de peine en échange de sa reconnaissance préalable de culpabilité sur neuf chefs d’accusation. Au départ, 29 accusations pesaient contre lui.

 

Régis Brideau admet donc avoir commis des agressions sexuelles sur trois femmes, avoir utilisé de la drogue et de l’alcool pour inciter deux victimes à avoir des relations sexuelles avec lui, puis qu’il a obtenu des services sexuels d’une jeune femme de moins de 18 ans, qu’il a fait des attouchements sur un enfant de moins de 16 ans et qu’il a entraîné une femme à se prostituer dans la maison de débauche qu’il tenait à Saint-Isidore dans la Péninsule acadienne. L’identité des victimes ne peut être dévoilée. Il admet également avoir fait le trafic de méthamphétamine.

 

En plaidant coupable à ces neuf chefs, les procureurs de la poursuite au provincial et au fédéral retirent les autres chefs d’accusation. Avec ce changement de plaidoyer, Régis Brideau évite un procès qui devait s’étendre jusqu’à mercredi.

 

Régis Brideau a été arrêté le 20 décembre 2013 au terme d’une enquête de 6 mois. Il est détenu depuis son arrestation. La Défense, la Couronne provinciale et la Couronne fédérale déposeront une recommandation conjointe pour la sentence. Impossible pour le moment d’obtenir des détails sur celle-ci. Un rapport d’impact sur les victimes et un rapport présententiel ont été demandés respectivement par la Couronne et par l’avocat de la Défense. Régis Brideau reviendra à la Cour provinciale de Tracadie-Sheila le 14 octobre prochain.

« Retour

Publicité

Visitez notre nouveau site Internet

Publicité

Visitez notre nouveau site Internet

Infolettre

Ok