Publicité

Visitez notre nouveau site Internet


Consulter les archives

Nouvelles

« Retour

27e campagne de sécurité en transport scolaire «M'as-tu vu»: un rappel nécessaire aux automobilistes

Publié le 13 février 2015 à 14 h 54
Auteur :
Jessica Lamarre

Respectez-vous la signalisation dans les zones scolaires ou quand vous rencontrez des autobus jaunes? Bien que les accidents graves soient rares, plusieurs automobilistes négligent ces règles de sécurité.

 

La 27e campagne de sécurité en transport scolaire «M’as-tu vu» prenait fin ce vendredi. Après presque 30 ans, la campagne de prévention a toujours sa place. C’est l’occasion parfaite pour les chauffeurs d’autobus de rappeler aux élèves les règles de sécurité à respecter en transport scolaire. Mais c’est aussi l’occasion d’éduquer les automobilistes. «Les conducteurs sont dans la lune, il faut leur rappeler presque toutes les semaines. Une campagne par année, ce n’est pas exagéré !», déclare Rodrigue Bernier qui est chauffeur d’autobus depuis 37 ans.


2-3g59d.jpg

 

«Il y a plusieurs automobilistes qui ont de la difficulté avec les lumières jaunes et les lumières d’arrêt rouges. Par contre, c’est de mieux en mieux, il y a une progression à ce niveau-là», constate son collègue, Gilles Pelletier, qui est dans le métier depuis 8 ans.

 

La règle est simple, un automobiliste doit s’immobiliser à plus de 5 mètres d’un autobus scolaire dont les feux rouges intermittents sont en marche ou dont le panneau d’arrêt obligatoire est déployé. Les chauffeurs remarquent pourtant que c’est la règle la plus négligée en transport scolaire. «C’est vraiment ça qui est le plus dangereux. Chaque année, on a des cas difficiles, où il y a presque des accidents», déplore M. Pelletier.


3-8njx1.jpg

 

«Ça nous donne des peurs ! Les véhicules passent tout droit sur les arrêts, surtout sur la route 132. Je me suis déjà fait rentrer dans le derrière, ça finit toujours 1-0 pour l’autobus !», témoigne M. Bernier.

 

Les chauffeurs voient chaque semaine des automobilistes omettre de faire l’arrêt obligatoire. Ce comportement expose les automobilistes à une amende variant entre 200 $ et 300 $ et à 9 points d’inaptitude, mais il met surtout les écoliers en danger. Gilles Pelletier interpelle les conducteurs : «Faites attention. Ce sont des jeunes vies que nous transportons, ils ont l’avenir devant eux. Il faut leur faire attention.»


1-wpkgs.jpg

 

La province présente un bon bilan routier. On ne rapporte aucun décès d’écolier à bord d’un autobus scolaire depuis 1986 et aucun écolier n’a été heurté mortellement lors d’un déplacement en autobus scolaire  depuis 2006.

« Retour

Publicité

Visitez notre nouveau site Internet

Publicité

Visitez notre nouveau site Internet

Infolettre

Ok