Publicité

Visitez notre nouveau site Internet


Consulter les archives

Nouvelles

« Retour

Conflit entre le maire et le directeur général MISE À JOUR - Le DG de Sainte-Marie-Saint-Raphaël congédié

Publié le 30 juin 2014 à 14 h 58
Auteur :
Marie-Christine Carrière
Les relations entre le maire et l’administration de la municipalité de Sainte-Marie-Saint-Raphaël sont tendues depuis plusieurs mois.

Voilà que l’on apprend que la municipalité a congédié son directeur général, Rémi Hébert. La décision a été prise lors de la dernière réunion du conseil. La tension était montée d’un cran lors de la présentation des états financiers de la municipalité en avril dernier. Un excédent budgétaire de près de 50 000 $ qui avait surpris le maire et ses conseillers. Conrad Godin, le maire de Sainte-Marie-Saint-Raphaël avait alors blâmé le directeur général d’une mauvaise gestion de la municipalité.



Réactions


Le premier commentaire recueilli de l’ancien directeur général, Rémi Hébert, est qu’il n’est pas du tout surpris de son congédiement. Un climat de discorde qui régnait entre le maire Conrad Godin et lui depuis l’entrée en fonction du maire en octobre selon Rémi Hébert. « Dès le départ, il y avait des frictions. C’est pour ça que j’ai fait une plainte à la Commission des droits de la personne pour harcèlement de la part du maire Godin », raconte l’ancien directeur général de la municipalité de Sainte-Marie-Saint-Raphaël.

 

Rémi Hébert projette aussi de déposer une plainte à la Commission des droits de la personne du Nouveau-Brunswick contre la municipalité de Sainte-Marie-Saint-Raphaël pour représailles. Il soutient que des élus du conseil lui auraient mentionné que cette plainte était une des raisons de son congédiement. Il ne veut pas s’étendre sur les autres raisons de son congédiement puisqu’il intentera probablement une poursuite contre la municipalité.

 

Le maire Conrad Godin demeure également prudent dans ses réactions.  « Dix ou douze points ont été expliqué à l’administrateur juste avant de passer à la réunion au public. Une décision prise pour le bien du village », explique Conrad Godin, maire de Sainte-Marie-Saint-Raphaël. Une décision qui a été prise à l’unanimité par le conseil municipal sans impliquer le maire. Une décision qu’il soutient par contre et Conrad Godin se défend en disant que le sujet de cette plainte n’a pas été abordée lors des réunions du conseil.

 

Certains citoyens ne sont pas au courant de la situation et du congédiement de M. Hébert, mais pour d’autres, ça soulève bien des questions et ils aimeraient connaître les raisons du congédiement.


« Retour

Publicité

Visitez notre nouveau site Internet

Publicité

Visitez notre nouveau site Internet

Infolettre

Ok