Publicité

Visitez notre nouveau site Internet


Consulter les archives

Nouvelles

« Retour

Gaspé MISE À JOUR: Incendie mortel à Gaspé

Publié le 27 mai 2013 à 13 h 13
Auteur :
Caroline Murray-Daignault

La semaine dernière s’est terminée bien tragiquement pour un septuagénaire et des locataires d’un immeuble à logements de la Montée Sandy Beach à Gaspé. Un homme de 75 ans a perdu la vie, vendredi, dans un incendie. L’immeuble abritant 9 logements a été légèrement endommagé.

Jean-Paul Daraîche, 75 ans, a perdu la vie dans l’incendie d’un immeuble de 9 logements vendredi vers 16 h 30 sur la Montée de Sandy Beach à Gaspé. Il se trouvait dans son appartement quand les pompiers et les policiers sont entrés.

 

«Ils ont essayé de le réanimer, mais c’était vraiment trop tard», raconte Carl Sinnett, chef du district sud des pompiers de la ville de Gaspé.

 

La cause de l’incendie n’a pas encore été déterminée par la Sûreté du Québec. Les pompiers ont cependant une hypothèse.  «C’était dans les murs, c’est pour ça qu’on croit que c’est un problème électrique», précise Carl Sinnett, chef du district sud des pompiers de la ville de Gaspé. L’opération s’est déroulée assez rapidement : «On a fait une attaque assez agressive, parce que le feu était dans les murs et dans l’entretoit, maintient M. Sinnett. On a ouvert les murs et l’entretoit, mais tout s’est bien déroulé.»

 

Appartement du haut visé

Andréanne R.Gagné, qui a été témoin de l’incident, précise que c’était surtout l’appartement du haut : «Je suis passée vers 17h00 après le travail. Il y avait plusieurs camions de pompiers, ambulance et voitures de police. Il y avait aussi beaucoup de pompiers volontaires. Quand je suis arrivée, ils voulaient entrer dans l’appartement en haut.»

Les sinistrés ont été pris en charge par la Croix rouge. Selon les pompiers, ils devraient regagner leurs domiciles sous peu:  «Il n’y a pas tellement de dommages. Ils ont branché l’électricité hier, ils vont faire un nettoyage, renchérit M. Sinnett. Je ne pense pas que ça va prendre trop longtemps pour qu’ils rentrent. Peut-être bien quelques semaines.»

L’enquête prise en charge par la Sûreté du Québec se poursuit lundi.

« Retour

Publicité

Visitez notre nouveau site Internet

Publicité

Visitez notre nouveau site Internet

Infolettre

Ok