Publicité

Visitez notre nouveau site Internet


Consulter les archives

Nouvelles

« Retour

Maria L’hôpital inaugure son nouveau système de chauffage

Publié le 22 mai 2013 à 17 h 01
Auteur :
Jessica Lamarre

L’hôpital de Maria inaugurait cet après-midi son nouveau système de chauffage à la biomasse. Cette nouvelle chaufferie permet à l’établissement d’être plus économique et plus écologique.

 

Le nouveau système est tout un changement par rapport au système de chauffage à l’huile que l’hôpital de Maria avait auparavant : Des économies de 300 000 $ dollars annuellement et une réduction des gaz à effet de serre de 183 tonnes par an. Le système est déjà en fonction depuis février, il est actuellement en rodage pour une période d’un an. C’est le premier système de la sorte à être implanté dans la région.

 

Pour financer ce projet de 3,3 M $, deux subventions du gouvernement sont venues pour un total de 1.3 M $. Le reste provient d’un emprunt autofinancé. Selon les responsables, il faudra 7 ans pour que le projet s’autofinance en calculant les économies annuelles. «Le 300 000 $ qu’on va aller chercher, éventuellement, il retourne aux soins. Et ça nous permet d’atteindre l’équilibre budgétaire qui est toujours difficile à atteindre», explique le directeur des services techniques CSSS Baie-des-Chaleurs, Martin Pelletier.

 

L’énergie provient de copeaux de bois, soit plus de 3 000 tonnes par année, ou l’équivalent de 100 voyages de camion remorque. «C’est comme un gros poêle à bois, mais avec toutes les nouvelles technologies. Les copeaux entrent dans la chaudière, sont brûlés. Avec la chaleur, on fait bouillir de l’eau, avec l’eau on fait de la vapeur à haute pression et cette vapeur on la distribue dans l’hôpital», détaille le responsable aux opérations, Lomer Cyr.

 

Il s’agit d’un contrat de 5 ans pour la COOP Forestière de Saint-Elzéar. Il faut dire qu’ils sont un peu à origine du projet, comme l’explique M. Pelletier : «L’amorce du dossier s’est faite en 2008, quand les gens de la COOP sont venus nous voir. On était un peu en baisse au niveau forestier, donc ils sont venus pour développer un créneau et pour voir s’il était possible, avec nos installations, d’utiliser la biomasse forestière».

 

« Retour

Publicité

Visitez notre nouveau site Internet

Publicité

Visitez notre nouveau site Internet

Infolettre

Ok