Publicité

Visitez notre nouveau site Internet


Consulter les archives

Nouvelles

« Retour

Club VTT Chaleur Les régions Chaleur et Péninsule acadienne bientôt reliées

Publié le 21 novembre 2013 à 09 h 33
Auteur :
Annie Levasseur

Une première étape vient d’être franchie pour relier la région Chaleur à la Péninsule acadienne par un sentier de véhicules tout-terrain.

125 personnes ont participé à l’inauguration du pont de la rivière Bass, samedi, à Bathurst.

Ça faisait très longtemps que le Club VTT Chaleur souhaitait relier les deux régions du nord du Nouveau-Brunswick. Une première étape est réalisée. 67 000 $ ont été investis pour aménager une section de sentier, mais surtout pour construire le pont W.-J. Cormier qui passe par-dessus la rivière Bass. 

Un regroupement de VTT Chaleur et de VTT Népisiguit a permis d’unir les forces pour la réalisation de ce projet. Le nouveau club veut, avec cet ajout, attirer des amateurs de VTT de partout au Nouveau-Brunswick et même du Québec.

« C’est une nouvelle ouverture sur une nouvelle industrie du tourisme du VTT. Ce n’est pas dans le Nord. C’est dans le Nord-Est, mais c’est pour toute la province. Cette ouverture de sentier est une nouvelle étape pour se brancher sur le Nord et pour permettre au Nord de se brancher ici », mentionne le vice-président Club VTT Chaleur, Jacques Ouellette.

La deuxième phase du projet sera complétée d’ici l’été prochain. Le Club VTT veut ajouter une section de sentier qui partira du nouveau pont et qui se rendra à Salmon Beach. La Péninsule acadienne et la région Chaleur seront alors officiellement reliées. C’est un projet qui coûtera entre 20 000 et 25 000 $.

La troisième étape sera ensuite de relier Bathurst à la région de Beresford, Nigadoo et Petit-Rocher. L’inauguration du pont de la rivière Bass ouvre la porte à la réalisation de tous ces projets.

« Le pont, ça fait dix ans qu’on l’attend et qu’on l’espère. Pour de multiples raisons, c’était toujours impossible de le faire faute d’argent ou quoi que ce soit. Ça a été rendu possible grâce à la participation des entreprises, des commerces et d’un fond que le club a réussi à accumuler », ajoute Jacques Ouellette.

Les régions Chaleur et Péninsule acadienne comptent environ 3000 amateurs de VTT.

« Retour

Publicité

Visitez notre nouveau site Internet

Publicité

Visitez notre nouveau site Internet

Infolettre

Ok