Publicité

Visitez notre nouveau site Internet


Consulter les archives

Nouvelles

« Retour

MRC d'Avignon Les récoltes sont bonnes pour les jardins communautaires

Publié le 9 septembre 2014 à 15 h 46
Auteur :
Léa Beauchesne
Les coordonnatrices des Jardins d’Avignon sont enchantées par la saison estivale qu’elles ont connue. Dans chacun des onze jardins, on récolte maintenant les fruits d'un été de travail. Les participants y ont trouvé plus que des provisions de légumes frais.


Sylvie Gallant est l’une des pionnière du projet : «Chaque jardin a sa dynamique. C’est vraiment spécial. Ici, à Saint-Alexis, j’ai peut-être 28 jardiniers et à Saint-François j’en ai 9. Ici, les jardiniers sont devenus presque autonomes. Les nouveaux, je vais les suivre de près au démarrage et à chaque année, je leur apprend quelque chose pour devenir de plus en plus autonome.»

 

Quatre nouveaux jardins ont vu le jour cet été, défrichés la plupart du temps par des femmes. «À Saint-François, j’ai deux clientèle. J’ai de toute jeunes mamans et des personnes qui ont longtemps fait des jardins.»

 

Certains jardins se sont avérés de véritables ponts entre les générations. Une autre coordonnatrice, Josée Lavallé, a travaillé très fort pour que les jeunes et les personnes âgées s’unissent : «J’ai eu l’idée de prendre les familles et les enfants des camps de jour pour faire des ateliers jardins où j’ai marié tout ça avec les membres jardins qui étaient sur place.»

 http://chau.teleinterrives.com/img/nouvelles/normales/jardins-8xbvh.jpg

Sa collègue Sylvie Gallant constate également cet échange intergénérationnel : «Ce qui m’emballe, c’est de voir les jeunes mamans, dans l’autre village, se mettre aux conserves comme nos grands-mères faisaient. On ne parle pas d’une vingtaine de pots, mais vraiment d’une centaine!»

 

Un outil social à porté de main

À la Source alimentaire à Maria, le jardin coopératif a une visée sociale : permettre aux femmes de faire des provisions pour plusieurs semaines et développer leur réseau social.

 

La responsable du jardin, Elizabeth Vychysil, est satisfaite du déroulement de la saison : «On récolte les légumes, mais aussi, on apprend à les transformer. On fait vraiment tout d’un bout à l’autre de la chaîne. On jardine, puis on cuisine. Les femmes vont pouvoir manger jusqu’à tard dans l’automne.»

 

Le capital social est également au coeur du projet : «Au niveau humain, moi j’ai vu beaucoup d’amitiés qui se sont créées, beaucoup de gens qui en ont profité. Sortir un peu de juste leur petit milieu et de leur solitude.»

 

Sa collègue Josée Lavallé croit elle aussi dans le pouvoir des jardins : «Selon moi, leur raison d’être, c’est de renforcir les valeurs que l’on perd en société. On les regagne en semant. En semant beaucoup plus qu’une graine.»

 

Une journée de visite des jardins est organisée ce samedi. Celle-ci inclue la collecte en autobus dans chacune des municipalités participantes. Pour l’horaire détaillé des activités et de la collecte, visitez la page Facebook Jardins d’Avignon, Jardin communautaires.


Les jardins communautaires d'Avignon existent grâce au support du Centre d'initiation à la recherche et au développement durable. Après quelques années, les jardins deviendront autonomes, comme c'est le cas à Carleton, où un comité citoyen prend maintenant en charge le projet.

« Retour

Publicité

Visitez notre nouveau site Internet

Publicité

Visitez notre nouveau site Internet

Infolettre

Ok