Publicité

Visitez notre nouveau site Internet


Consulter les archives

Nouvelles

« Retour

Comté de Bonaventure Les libéraux n’inquiètent pas Sylvain Roy

Publié le 10 septembre 2013 à 15 h 38
Auteur :
Jessica Lamarre

À l’investiture du Parti libéral, dimanche, le gouvernement de Pauline Marois était, bien sûr, au centre des discussions. Les libéraux prévoient mener une chaude lutte au Parti québécois dans Bonaventure. CHAU a recueilli les réactions de l’actuel député, Sylvain Roy.

 

Les membres du parti libéral réunis à l’aréna Gilbert-Desrosiers dimanche ne se sont pas gênés pour montrer leur mécontentement. Pour Pierre Moreau, l’actuel gouvernement n’a aucune vision économique et encore moins pour la Gaspésie.

 

«Ça fait un an presque jour pour jour que ce gouvernement-là est en place et Mme Marois qui, elle-même, a dit qu’elle prenait les choses en main, on voit le taux de chômage augmenter de 4%», a déclaré le leader parlementaire au PLQ, Pierre Moreau.


«On a vu le tôt de chômage augmenter depuis l’arrivée de ce gouvernement-là. On a bien des promesses, mais on n’a peu de réalisations», a lancé de son côté le nouveau candidat libéral du comté, Damien Arsenault.


«Le taux de chômage qui augmente en Gaspésie n’est pas tributaire d’actions ou de non-actions que nous avons fait, c’est tributaire d’un contexte mondial de ralentissement économique», réplique le député Sylvain Roy.

 

Le député a aussi été critiqué. Les libéraux comptent bien lui ravir son comté, comme l'exprime M. Moreau: «Moi on m’a dit que la personne la plus absente dans le comté c’est M. Roy, le député actuel. Si M. Roy voit ce qui se passe ici aujourd’hui, si j’étais lui j’investirais dans mon REER, je pense qu’il va en avoir besoin avant longtemps.»

 

«Si je veux amener du développement économique et permettre à des projets de se concrétiser, je dois travailler avec mes collègues les ministres pour défendre les dossiers. C’est sûr que les libéraux ne me voient pas, je ne me tiens pas avec eux autres», se défend M. Roy.

 

«Le changement vous le voyez ici aujourd’hui, dans Bonaventure, où 10% des électeurs du comté ont une carte de membre du Parti libéral du Québec. Moi je suis prêt à prendre la gageure n’importe quand», a souligné Pierre Moreau dimanche.

 

Il est vrai que le parti libéral fait bonne figure depuis la campagne pour l’investiture. Pour Sylvain Roy, ce n’est pas significatif: «Ce n’est pas ce qui va déterminer les enjeux d’une élection. C’est tous les citoyens qui vont décider qui ils vont élire à la prochaine élection, pas les 1000 personnes qui étaient dans un aréna.»

 

Le député a dévoilé son bilan annuel. Il est fier des investissements de son gouvernement dans la région et révèle que plusieurs annonces d’envergure restent à venir.

« Retour

Publicité

Visitez notre nouveau site Internet

Publicité

Visitez notre nouveau site Internet

Infolettre

Ok