Publicité

Visitez notre nouveau site Internet


Consulter les archives

Nouvelles

« Retour

Budget 2014 Le budget provincial décortiqué pour les Gaspésiens

Publié le 4 juin 2014 à 17 h 56
Auteur :
Léa Beauchesne

Le ministre des finances, Carlos Leitao, a déposé son budget pour l’année 2014. Il s’agit d’un budget de transition qui met la table pour celui de 2015. Treize ministères sur vingt verront leur budget réduit. Le déficit est de 2,35 milliards, pour un retour à l’équilibre dès l’année dernière. Nous vous présentons les faits saillants pour la Gaspésie.

 

Annulation de la hausse des investissements en infrastructures

Le gouvernement revient sur sa promesse d’augmenter de 15 milliards sur dix ans et procède plutôt à une baisse de 500 000 millions.

Ici en Gaspésie, cette annulation pourrait se traduire par un recul sur certains projets, notamment dans le secteur routier. La ville de Carleton est d’ailleurs en pourparlers pour la réfection d’une portion du boulevard Perron.

 

Baisse d’impôts pour les PME manufacturières

Les petites et moyennes entreprises manufacturières, omniprésentes dans la région, verront leur taux d’imposition baisser de 50%, passant de 8 à 4%. Selon Maurice Quesnel, directeur de la chambre de commerce Baie-des-Chaleurs, il s’agit d’une excellente nouvelle qui permettra aux entrepreneurs de réinvestir davantage dans leur entreprise et d’ainsi assurer leur croissance.

L’association Manufacturiers et exportateurs du Québec (MEQ) et la Fédération des entreprises indépendantes du Québec se réjouissent également de cette annonce.

Plusieurs crédits d’impôts aux entreprises subissent toutefois une baisse de 20%.


Étalement de la hausse du salaire des médecins

Même si les négociations ne sont pas terminées, l’augmentation du salaire des médecins sera étalée. Pour cette année, la hausse sera de 285 millions au lieu de 540. Il s’agit d’une bonne nouvelle, profitable pour les utilisateurs selon le Regroupement provincial des usagers.

Le budget total de la santé augmentera de 3% alors que l’augmentation est normalement de 6%. Les professionnels de la santé croient que cette hausse réduite représente une menace et touchera inévitablement les services à la population.

Le CSSS de Maria demande une enveloppe de plusieurs millions pour rénover son service d’urgence. On ne sait pas si le projet verra le jour.

 

Industrie forestière

Le gouvernement consacrera 570 millions de dollars en 2014-2015 pour des travaux sylvicoles ainsi que l'aménagement et la gestion de la forêt.

20 millions seront injectés sur trois ans pour le renouvellement des équipements des entreprises et des coopératives forestières. Selon la Centrale des syndicats démocratiques il s’agit d’une somme largement insuffisante, les équipements forestiers étant très dispendieux.

Autant de places en garderies, plus de temps pour les créer

Le gouvernement créera 30 000 places en CPE, tel que promis. La création est toutefois prévue pour 2020 au lieu de 2018. Plusieurs garderies de la région sont prêtes à accueillir de nouveaux enfants ou sur le point de construire de nouvelles bâtisses pour répondre à la demande croissante de places en CPE. Le coût des garderies passer à 7,30$.


Internet haute vitesse et téléphonie cellulaire

Le budget du programme Communautés rurales branchées passe de 2,8 à 5,9 millions. La Fédération québécoise des municipalités estime que l’augmentation est insuffisante et que 24 millions seraient nécessaire pour assurer l’accès aux technologies. Cette somme vise à réduire la fracture numérique dont sont victimes les régions comme la Gaspésie. L’Internet y est plus lent et certaines zones sont privées de téléphonie cellulaire.

 

Crédits d’impôts pour les rénovations

Le gouvernement offrira un crédit d’impôt pour les particuliers souhaitant effectuer des rénovations. Ce crédit favorise la lutte contre le travail au noir dans le domaine de la construction.


Québec assure que ce budget en est un de transition. Le gouvernement reverra toute la fiscalité de l’état et les dépenses des ministères au cours de la prochaine année. Le prochain budget risque d’être austère et difficile.



Quelques exemples des compressions dans les ministères

Ministères

En M$

En %

Agriculture, Pêcherie et Alimentation

13,8455

1,3%

Développement durable, Environnement et Lutte contre les changements climatiques

37,9047

19,4%

Emploi et Solidarité sociale

92,5039

2,1%

Relations Internationales et Francophonie

10,0884

9,6%

Sécurité Publique

74,4996

5,6%

Tourisme

3,6764

2,8%

Transport

18,7087

2,6%

Travail

3,771

4,0%

Source : IRIS (Institut de recherche et d’informations socio-économiques)

« Retour

Publicité

Visitez notre nouveau site Internet

Publicité

Visitez notre nouveau site Internet

Infolettre

Ok