Publicité

Visitez notre nouveau site Internet


Consulter les archives

Nouvelles

« Retour

Comté de Bonaventure Le PLQ talonne les péquistes

Publié le 16 septembre 2013 à 16 h 01
Auteur :
Jessica Lamarre
Le parti libéral compte talonner le parti québécois. Le nouveau candidat libéral dans Bonaventure, Damien Arsenault, a tenu à réagir aux propos du député Sylvain Roy, quant au taux de chômage. Les libéraux affirment que les arguments  du député sont invalides.

 

À la suite du reportage de CHAU sur les réactions de Sylvain Roy à l’investiture libérale dans Bonaventure, l'attaché de presse du chef libéral, Philippe Couillard, a envoyé une réplique par courriel. Le nouveau candidat libéral, Damien Arsenault, a clarifié la position des libéraux.

 

«Il y a des contextes mondiaux qu’on ne contrôle pas. Le prix des métaux a baissé, donc il y a eu moins d'investissements. C’est ce qui expliquerait, en partie, l’augmentation du taux de chômage», affirme le député Sylvain Roy.

 

«On a vu, juste dans le comté de Bonaventure, des pertes d’emplois importantes. Que ce soit lié aux travaux routiers, que ce soit lié au milieu forestier», défend, de son côté, Damien Arsenault.

 

M. Arsenault soutient qu’au Canada, 145 000 emplois ont été créés alors que le Québec enregistre une perte d’emploi.

 

Sylvain Roy, lui, estime qu’il n’y pas eu de perte d’emploi significative dans la région : «En Gaspésie, on a une main d’œuvre qui va vers les grands chantiers à l’extérieur de notre région. Ce n’est pas en dedans de dix mois qu’on peut orienter l’économie mondiale dans des secteurs d’investissement négativement.»

 

Damien Arsenault craint les répercussions du chômage sur l’économie de la Gaspésie et croit que c’est d’autant plus préoccupant, considérant la réforme de l’assurance-emploi.

 

Les libéraux comptent suivre le parti québécois à la trace

 

Pour Sylvain Roy, le parti libéral accuse le gouvernement de tous les maux du monde et cherche à le «diaboliser».

 

Damien Arsenault compte cependant faire une campagne propre, en suivant son rôle d’opposition : «Mon rôle est de faire ressortir l’inaction ou les mauvais choix qui sont faits. C’est malheureux, mais c’est envers le député de Bonaventure que je dois me diriger.»

« Retour

Publicité

Visitez notre nouveau site Internet

Publicité

Visitez notre nouveau site Internet

Infolettre

Ok