Publicité

Visitez notre nouveau site Internet


Consulter les archives

Nouvelles

« Retour

Bonaventure Le Bioparc lance sa campagne de financement

Publié le 29 septembre 2014 à 15 h 52
Auteur :
Jessica Lamarre
Le Bioparc de la Gaspésie bouclera le montage financier de la phase 2 de son projet de réaménagement par une campagne de financement. L’organisation se donne jusqu’à mars prochain pour amasser 500 000 $ et compte sur les dons, mais surtout sur les commandites corporatives pour atteindre cet objectif.

Sans révéler quelles entreprises la direction du Bioparc compte approcher, elle vise des commandites locales, régionales, mais aussi nationales. 


2-0vxhp.jpg


L’équipe du Bioparc est confiante de charmer de grandes entreprises nationales grâce à la visibilité qu’ils en retireront, comme l'explique la directrice générale, Marie-Josée Bernard : «Ça va de nommer le futur pavillon des amphibiens et des reptiles au nom de l’entreprise, d’afficher un peu partout cette entreprise, qu’elle soit sur nos outils promotionnels, nos outils web.»

 

En effet, parmi les nouveautés, un pavillon des reptiles et des amphibiens, mais aussi l’ajout de nouvelles espèces (le castor, le lynx roux, le pécan et la martre), le réaménagement du bassin des phoques en quelque chose de spectaculaire, une expérience immersive avec une vision du dessous du bassin, et aussi le réaménagement de plusieurs endroits sur le site dont le restaurant, la boutique et le pavillon d’accueil. Il y aussi l’activité d’excursion nautique à l’embouchure de la rivière, qui devait être mise en place cette année mais qui est repoussée à la saison prochaine. 


4-bcthz.jpg


En tout, on parle d’un projet de 5,5M$. Le reste du montage financier a été présenté l'automne dernier. Les travaux commenceront dans quelques semaines et se poursuivront jusqu’à l’automne 2016.


La durée d'une visite du Bioparc, qui est actuellement d'environ 3h30,  pourrait avoisiner les 5 heures avec les nouveautés, ce qui pourrait avoir un impact sur l’ensemble des revenus du parc. «Les dépenses sur le site vont augmenter parce que les gens ne seront plus ici une demie-journée ils vont être ici une journée. Ils vont manger sur place, on les garde à Bonaventure une journée de plus», déclare Marie-Josée Bernard.

 

1-1zm8j.jpg


Le Bioparc se rapproche de son autonomie financière puisqu’il s’autofinance actuellement à 75%.


Le parc a connu une croissance de l’achalandage cette année. En date d’aujourd'hui, un peu plus de 26 300 visiteurs ont franchi ses portes. L’an dernier, en fin de saison, on enregistrait 25 065 visites.


3-gm65x.jpg

« Retour

Publicité

Visitez notre nouveau site Internet

Publicité

Visitez notre nouveau site Internet

Infolettre

Ok