Publicité

Visitez notre nouveau site Internet


Consulter les archives

Nouvelles

« Retour

Gaspé La population veut attendre les résultats de l’enquête

Publié le 20 mai 2014 à 15 h 09
Auteur :
Denis-Michel Thibeault

À Gaspé, l’ancien maire et l’actuel attaché politique de Gaétan Lelièvre, François Roussy, a dût se défendre d’allégation où la firme Roche lui aurait donné des pots de vin et lui aurait payé un voyage en France. On se rappelle de l’histoire de vendredi dernier alors qu’il avait été éclaboussé par un rapport de l’UPAC qui disait qu’il aurait été impliqué dans un système de copinage avec la firme Roche.


Et bien François Roussy à tout nié en bloc aujourd’hui et toute la fin de semaine.  Il dit qu’il fera une conférence de presse dans les prochains jours ou semaines, où il pourra prouver son innocence. Il dit même que la population sera surprise de savoir à quel point il n’a rien à se reprocher dans ce dossier. Aujourd’hui nous sommes allez rencontrer la population pour savoir qu’est-ce qu’ils avaient à dire. Et vous allez constater que les gens ne sont pas encore prêts a le condamné sur la place publique ou du moins, pas avant la fin de l’enquête comme les montre ces commentaires recueillit.

 

« J’ai confiance entièrement »

 

« François Roussy a été un des très bons maires de Gaspé. Il a eu mon vote. Monsieur Côté qui était son bras droit a eu mon vote. J’ai entièrement confiance »

 

« Moi je l’ai bien connu et je n’ai rien à dire de lui. Je l’ai trouvé bien correct. Là nous entendons des affaires, mais nous ne savons pas trop. »

 

« Je ne crois pas que François Roussy ait eu de mauvaises intentions. Ça m’étonnerait, mais ce son les lois. Ce sont les lois qui sont mal faites. Tant que ça ne changera pas, il n’y aura pas de changement. »

 

« Ça prendrait plus de preuve pour l’accusé. Nous allons laisser l’enquête continuer. »

 

« Jusqu’à preuve du contraire, ça n’a pas été prouvé qu’il était fautif dans ce cas là. »

 

François Roussy nous disait ne plus vouloir commenter publiquement l’affaire jusqu’à sa conférence de presse. Pour l’instant aucune accusation n’a été déposée. Même chose dans le cas de Georges Mamelonet, ancien maire de Percé et ancien député libéral qui avait aussi été mentionné dans le rapport de l’UPAC.

« Retour

Publicité

Visitez notre nouveau site Internet

Publicité

Visitez notre nouveau site Internet

Infolettre

Ok