Publicité

Visitez notre nouveau site Internet


Consulter les archives

Nouvelles

« Retour

Enfouissement La Haute-Gaspésie enverra ses déchets à Matane

Publié le 25 février 2015 à 17 h 28
Auteur :
CFER - Jean Lepage
Jusqu’ici, la Haute-Gaspésie devait se rendre jusqu'à Rivière-du-Loup pour enfouir ses déchets domestiques. C'est désormais au lieu d'enfouissement technique et Écocentre de Matane que seront transportés les déchets. Un transport considérablement réduit pour la MRC, et pour la ville de Matane, il s'agit de revenus non négligeables.

Les premières livraisons de déchets en provenance de la MRC de la Haute-Gaspésie sont attendues ici la semaine prochaine à Matane. La MRC de la Haute Gaspésie produit annuellement environ 6 mille tonnes de déchets et celle de la Matanie, plus ou moins 15 mille.

Une étude d'impact commandée par la ville de Matane conclut que l'entente avec la Haute-Gaspésie sera sans effet sur la durée de vie du site actuel, explique le maire de Matane, Jérôme Landry: « On a fait une étude d’impact pour voir si ça affectait les opérations, mais aussi la durée de vie de notre lieu d’enfouissement technique. On a encore presque 50 ans sur la durée de vie de notre site. Même avec la venue de la Haute-Gaspésie, avec tous les efforts qui seront faits, on sait qu’on a encore 50 années. »

La MRC de la Haute- Gaspésie devra débourser 87$ la tonne pour l'utilisation du site matanais, donc un revenu annuel d'environ un demi-million. Ces revenus seront investis dans un projet de 3 millions ici sur le site d'enfouissement technique de Matane. « C’est un projet important, c’est un projet qu’on doit faire, c’est une obligation du ministère de l’Environnement d’ici 2020. Avec la venue de la Haute-Gaspésie, dans notre réflexion sur notre plan de gestion des matières résiduelles qu’on fait actuellement, on va avoir la possibilité de peut-être devancer. C’est une réflexion qu’on fera et on verra comment on peut modifier notre échéancier », déclare le maire.


La ville de Matane souhaite amorcer la construction de la plateforme de compostage d'ici 3 ans en 2018.

 

« Retour

Publicité

Visitez notre nouveau site Internet

Publicité

Visitez notre nouveau site Internet

Infolettre

Ok