Publicité

Visitez notre nouveau site Internet


Consulter les archives

Nouvelles

« Retour

Carleton-sur-Mer Jeunes et entrepreneurs

Publié le 23 février 2015 à 15 h 53
Auteur :
Jessica Lamarre
La Caravane du Grand Défi : Bâtir ma région se promène dans toute la Gaspésie. Les organisateurs étaient de passage à l’école Antoine-Bernard, ce matin. Une activité inspirée du concept de l’émission Dans l’œil du dragon, qui permet à de jeunes entrepreneurs en herbe de présenter un projet devant un panel d’experts et de recevoir une bourse de démarrage pour le réaliser.

 

La Caravane, c’est quatre experts de l’entrepreneuriat invités par le Carrefour jeunesse-emploi pour jouer le rôle de coach. Devant eux, défilent des jeunes venus présenter le projet sur lequel ils travaillent depuis l’automne. Des projets qui recevront tous des bourses entre 100 et 200 $. «Il y a de très bonnes idées et ça va dans tous les domaines, autant dans le domaine sportif que la vente de matériel, de produits, il y a des services…», témoigne Bilbo Cyr du Carrefour jeunesse-emploi.

 

Lundi, une des équipes présentait un projet sportif. L’idée : organiser des séances d’exercices périodiques avant d’entrer en classe le matin. «C’est 30 minutes dans le gymnase, on fait des exercices. Après le 30 minutes, on se change et on va travailler dans notre classe», explique Tommy Sampson. «Il y a pas mal de gens qui embarquent dans notre projet et on aime ça ! Et ça nous met en forme le matin !», ajoute son collègue, Dylan Turgeon.

 

La Caravane aussi embarque dans le projet. L’équipe repart de la rencontre avec un montant de 200$, qui permettra d’organiser une activité récompense à la fin de l’année. «On va monter un mont ou faire du vélo, quelque chose comme ça !», lance une autre membre de l’équipe, Jessy St-Laurent.

 

Pour les coachs, ces rencontres sont des plus inspirantes, comme le décrit Sophie Leblanc qui représente la MRC d’Avignon : «On se dit wow ! Les jeunes ont de beaux projets, ils sont tellement motivés quand ils nous parlent de leurs idées, on voit les petites étincelles dans leurs yeux, c’est très inspirant et c’est aussi encourageant pour l’avenir.»

 

«Actuellement au Québec, il y a un gros déficit d’entrepreneurs. Il y a beaucoup plus d’entreprises qui ferment, que d’entreprises qui ouvrent, et on a un préjugé défavorable à l’entrepreneuriat. Donc, en permettant aux jeunes de l’essayer, de l’essayer avec les mains dedans, ce qu’ils vont avoir appris là, ça va probablement leur servir dans le futur», ajoute Bilbo Cyr.

 

Pour les jeunes, c’est l’occasion de tester leur projet, d’aller chercher une approbation. Ils repartent avec une bourse, mais aussi avec des conseils, des idées et parfois, des contacts. «Il y en a aujourd’hui à qui j’ai offert du coaching, des choses que j’ai chez moi qui pourraient les aider dans leur projet et que ça va me faire plaisir. C’est de les décoller, on va essayer de bien les décoller !», déclare Lyne Ouellon, elle-même entrepreneure, propriétaire du Coin du travailleur.

 

Les projets présentés à travers toute la MRC d’Avignon seront dévoilés à la population le 9 mai en après-midi à l’école Antoine-Bernard.

« Retour

Publicité

Visitez notre nouveau site Internet

Publicité

Visitez notre nouveau site Internet

Infolettre

Ok