Publicité

Visitez notre nouveau site Internet


Consulter les archives

Nouvelles

« Retour

Un rapport met ces anciens politiciens dans l'eau chaude François Roussy et Georges Mamelonet dans la mire de l'UPAC

Publié le 16 mai 2014 à 17 h 30
Auteur :
Léa Beauchesne

Un consortium de médias, dont fait partie TVA, a dévoilé aujourd’hui des rapports de l’UPAC qui confirme la grande influence qu’exerçait la firme de géni Roche sur certains hommes politiques en Gaspésie. Ces documents soutiennent que l’ancien maire de Gaspé, François Roussy et l’ancien député provincial de Gaspé, Georges Mamelonet ont tous deux bénéficié d’ententes avec la firme de génie Roche.

Selon ce rapport, François Roussy a posé des conditions dans l’octroi de certains contrats. Il lui est arrivé de demander des ristournes de 5% qu’il réinvestissait ensuite dans le fonds de renouvellement des infrastructures de la ville. Il favorisait ainsi la firme Roche, au détriment des autres soumissionnaires et des contribuables.

 

On lui reproche également d’avoir demandé à la firme de financer le club de hockey senior en Gaspésie et d’avoir voyagé tout frais payé à St-Malo, en France. L’ancien maire a toutefois soutenu avoir payé 50% des frais attachés à cette escapade.

Rappelons que François Roussy a quitté la politique municipale à l’automne dernier et qu’il travaille présentement comme conseiller du député de Gaspé, le péquiste Gaétan Lelièvre.

 

Selon le rapport de l’UPAC, Georges Mamelonet a quant a lui bénéficié du support financier de la firme Roche alors qu’il était candidat pour le Parti Libéral du Québec dans la circonscription de Gaspé en 2008. Élections qu’il a d’ailleurs remportées.

Rejoint au téléphone, l’ancien député semblait irrité et a rapidement mis fin a l’échange. Il a alors nié toutes les allégations de l’UPAC, contestant avoir échangé des courriels avec la firme Roche et démentant toute collaboration illicite avec la firme de génie. Il a ajouté qu’il désirait voir ce rapport et met en doute sa véracité. Il y a pourtant des photos du dit-rapport qui circulent sur Twitter et que nous avons publiées sur notre compte.

Un homme bien connu à Percé

Georges Mamelonet s’est parfois retrouvé dans des situations où il y avait apparence de conflit d’intérêt. Président du Club Nautique de Percé pendant de nombreuses années, il s’est retrouvé au même moment maire de la ville.

 

Cet ancien maire et député a entre autre été reconnu coupable de pêche illégale alors qu’il était Adjoint parlementaire du ministre provincial des pêcherie. Il récoltait des oursins pour ensuite les vendre dans son restaurant La Maison du Pêcheur, une véritable institution à Percé.

« Retour

Publicité

Visitez notre nouveau site Internet

Publicité

Visitez notre nouveau site Internet

Infolettre

Ok