Publicité

Visitez notre nouveau site Internet


Consulter les archives

Nouvelles

« Retour

Tribunal administratif à New Carlisle Expropriés par Hydro-Québec, la cause de 2 propriétaires entendue

Publié le 19 septembre 2013 à 17 h 27
Auteur :
Jessica Lamarre

La cause des expropriés de New Richmond par Hydro-Québec vient tout juste d’être entendue devant le Tribunal administratif du Québec. Raynald Murphy et Léopold Audet s’y sont présentés pour demander un dédommagement à la société d’État.

 

Les partis avaient rendez-vous mardi matin à l’Hôtel de ville de New Carlisle pour le début des audiences. Rappelons qu’en août 2012, les lots boisés des 2 propriétaires ont été expropriés après avoir refusé les offres d’entente d’Hydro-Québec. La société d’État a procédé ainsi pour faire place à sa ligne de transport énergétique afin de relier le nouveau parc éolien de New Richmond au réseau principal.

 

Les 2 producteurs de bois disent avoir perdu beaucoup au plan monétaire notamment pour les billes de bois qui n’ont pas pu grandir à la taille de croissance qu’ils souhaitaient en raison de l’expropriation. Ils disent avoir aussi perdu sur les plans matériel et psychologique.


Visite des lieux


Mardi en ouverture d’audience, l’avocat d’Hydro-Québec a suggéré aux 2 juges et aux parties demanderesses de visiter les lieux de l’expropriation et de la ligne de transport pour caractériser le site et se familiariser avec l’endroit. Cette visite ne pouvait servir comme élément de preuve toutefois.

 

Léopold Audet et Raynald Murphy ont à tour de rôle fait valoir leurs arguments dans une audience qui s’est déroulée rondement. Les 2 hommes se représentaient eux-mêmes, faute de moyen, ont-ils dit.

 

Un avocat représentait Hydro-Québec. Il assurait aussi la partie du contre-interrogatoire contre messieurs Murphy et Audet. Un témoin a été assigné par la société d’État.

 

Les 2 juges ont maintenant 90 jours pour délibérer avant de faire connaître leur décision.

« Retour

Publicité

Visitez notre nouveau site Internet

Publicité

Visitez notre nouveau site Internet

Infolettre

Ok