Publicité

Visitez notre nouveau site Internet


Consulter les archives

Nouvelles

« Retour

Dalhousie Entreposage du pétrole de l’ouest canadien à Dalhousie

Publié le 18 septembre 2013 à 13 h 20
Auteur :
Louis Lessard
La ville de Dalhousie souhaite entreposer le pétrole lourd provenant de l’éventuel pipeline transcanadien.


Le projet,  encore embryonnaire, donnerait un deuxième souffle à la centrale de Dalhousie fermée depuis septembre  2012. La communauté néo-brunswickoise tente elle aussi de concilier les impératifs économiques et environnementaux.

 

L'emplacement est stratégique. À 200 km du futur pipeline transcanadien, l’ancien réservoir de la centrale de Dalhousie peut accueillir des dizaines de milliers de tonnes de litres de pétrole lourd. Une deuxième vie pour une centrale condamnée au démantèlement. Le député libéral de Restigouche-est. Donald Arsenault  souhaite que ca communauté profite d'un nouveau souffle lié à ce possible entreposage " Ça représente une valeur pour la province et pour une communauté qui vit des défis assez grands "

Même si le pipeline n'est pas encore construit, la recherche de site d'entreposage est déjà commencée dit-il " On a regardé à différents sites aux États-Unis, même l'an dernier on a regardé au Texas,  même on a regardé à des sites souterrains"


L’initiative de donner une nouvelle vie à la centrale est loin de faire l'unanimité. Dans un contexte post-Mégantic, plusieurs citoyens sont réticents à l'idée d'avoir un produit hautement inflammable à leur porte, d’autres y voient un possible retour à l’emploi. ' Ça¸créerait de l'ouvrage pour le monde dans le village' raconte un passant, les accidents arrivent, ça m’inquiète  souligne une autre.

La ville elle aurait bien besoin de conserver les revenus de la centrale qui représente 40 % de son budget. Le maire Clément Tremblay se dit ouvert aux discussions, même s'il doute du réalisme du projet.

' 4000 km pour descendre à Halifax puis retourner de nouveau ici à Dalhousie, je vois ça comme ci comme ça. .est-ce que ça peut être réaliser? Je ne le sais pas. '


Concilier les impératifs environnementaux et économiques occupe déjà parti des débats en Gaspésie et au Nouveau-Brunswick. Après l'éolien, industrie forestière, il faudra maintenant ajouter l'entreposage de pétrole à la liste des enjeux sociaux de la communauté de la baie des Chaleurs.

« Retour

Publicité

Visitez notre nouveau site Internet

Publicité

Visitez notre nouveau site Internet

Infolettre

Ok