Publicité

Visitez notre nouveau site Internet


Consulter les archives

Nouvelles

« Retour

Caraquet Église de Bas-Caraquet: Le temps presse

Publié le 24 février 2015 à 16 h 10
Auteur :
Réjean Hébert


C’est la course contre la montre pour le comité de sauvegarde de l’église de Bas-Caraquet qui lutte pour éviter la démolition du bâtiment religieux.

N’ayant pu trouver d’acheteur pour l’église, mise en vente en juin dernier pour la somme symbolique d’un dollars, le diocèse de Bathurst se donnait jusqu’au 31 mars pour prendre une décision finale. Après cette date, l’église pourrait  passer sous le pic des démolisseurs.

Le comité de sauvegarde conserve toujours espoir et se tourne maintenant du côté de Fredericton. Une demande a été envoyée au ministre du Patrimoine, Bil Fraser, afin qu’il intervienne pour que l’église soit désignée, lieu patrimonial provincial. Le président du comité de sauvegarde de l’église de Bas-Caraquet, Gilbert Blanchard, lance un appel. 

«  On espère que comme je vous dis que ça va se rendre à ses oreilles puis que lui il va pouvoir prendre connaissance du dossier pour nous donner son appui et justement changer la réglementation ou faire exception dans notre cas. Parce que comme je vous dis  le propriétaire n’est pas d’accord avec notre démarche pour l’instant »

Cependant, le fait d’obtenir cette désignation de lieu patrimonial n’assure en rien le maintien du bâtiment.

«  Je ne  sais pas ce qui va arriver le 1er avril prochain. Même si ça s’en vient vite. Je suis d’accord avec vous. Même si on avait le statut oui, je suis d’accord oui il pourrait probablement démolir l’église quand même. Mais c’est sûr que nous on garde espoir de convaincre monseigneur Jodoin de convaincre le diocèse qu’on va réussir à trouver l’argent »

Le comité de sauvegarde de l’Église a amassé jusqu’à présent près d’un demi-million de dollars.

 

 

« Retour

Publicité

Visitez notre nouveau site Internet

Publicité

Visitez notre nouveau site Internet

Infolettre

Ok