Publicité

Visitez notre nouveau site Internet


Consulter les archives

Nouvelles

« Retour

Mois de juin décevant Dur début de saison touristique à Percé

Publié le 8 juillet 2014 à 14 h 47
Auteur :
Denis-Michel Thibeault

Le premier mois de la saison touristique est difficile pour les commerçants de Percé. Les résultats préliminaires pour 2014 parlent d’un mois de juin similaire à 2013. Rien pour réjouir ceux qui vivent du tourisme à Percé.

La météo est pourtant au rendez-vous. La Gaspésie enregistrait lors des dernières semaines des records de chaleur pour cette période de l’année, mais les touristes n’y sont pas. Le mois de juin a été très décevant selon Marie Leblanc de l’Office du tourisme de Percé

«Cette année, le mois de juin, c’est un mois relativement tranquille, un peu comme l’an passé en fait. Il y a encore beaucoup de travail à faire au niveau du mois de juin. »

Par contre, l’été ne fait que commencer. Si le beau temps persiste, les touristes devraient être au rendez-vous selon le maire de Percé. André Boudreau est très optimiste face aux mois à venir.

« J’ai l’impression que le gros boom arrivera d’ici une semaine. La semaine prochaine ou la fin de semaine prochaine, j’ai l’impression que nous allons être dans le cœur de l’été. »


Difficile à expliquer

Les raisons de la baisse d’achalandage sont dures à expliquer. Est-ce lié à l’augmentation de l’offre de festivals dans les grands centres ou encore au manque d’aide gouvernementale? Chose certaine pour l’Office du tourisme, afin attirer plus de touristes à Percé, il faudra être plus agressif.

« Il ne faut pas arrêter d’y travailler. Il ne faut pas arrêter de regarder ou d’user d’originalité dans notre façon d’inviter les gens, de séduire les visiteurs. Je pense qu’il faut miser sur nos forces. »

Pour les restaurateurs et les commerçants, la saison touristique n’est vraiment pas bien commencée. Plusieurs notent même une baisse dans leurs chiffres d’affaires.

« Déjà que l’année passée, ça avait baissé beaucoup, cette année, on peut avoir des journées à -30% ou -40%. »

« Tranquille. C’était tranquille avant, mais là, ça commence à bouger. »

« C’est plus tranquille que d’habitude. »

« Ce n’est pas fort… je dirais que ouf ! Ça fait pitié. »

« Retour

Publicité

Visitez notre nouveau site Internet

Publicité

Visitez notre nouveau site Internet

Infolettre

Ok