Publicité

Visitez notre nouveau site Internet


Consulter les archives

Nouvelles

« Retour

Introduction d'une nouvelle espèce pour la chasse Dindon sauvage: l’appui des maires est demandé

Publié le 4 juin 2014 à 16 h 04
Auteur :
Jessica Lamarre
L’association de chasse et de pêche de la MRC d’Avignon demande l’aide des élus municipaux. Depuis deux ans, ses membres travaillent à un projet pour implanter le dindon sauvage en Gaspésie. Mais l’an dernier, le gouvernement les a freinés en imposant un moratoire.

Le président de l’association, Jean-Paul Caissy, croit qu'un appui des maires et du préfet de la MRC d'Avignon donnerait du poids aux revendications des chasseurs. Il commence à trouver que les délais se font longs.

4-4h2nk.jpg3-xp6t3.jpg

Le but pour le moment, c’est de travailler sur la durée du moratoire: «S’ils veulent, ils peuvent le prolonger, mais ils peuvent le raccourcir aussi. Si on a toutes les associations, la fédération, le groupe faune et tous les maires de la MRC d’Avignon, je crois qu’ils pourraient le raccourcir un peu», estime M. Caissy.

 

Déjà des échos à la MRC


Le préfet de la MRC d’Avignon, Guy Gallant, est bien au fait du dossier. Il a d’ailleurs discuté du sujet avec le président de la Fédération des chasseurs et pêcheurs de la Gaspésie, Alain Poitras, ce mercredi. 


1-576qd.jpg

Capture d'écran YouTube

Le préfet ne prend pas position pour le moment, il veut d’abord peser les pour et les contres: «Au niveau agricole, des gens s’opposent à la venue de l’animal. Ce n’est pas pour rien qu’il y a un moratoire! Mais côté développement économique, plusieurs sont pour.»

 

La MRC n’a pas encore reçu de demande officielle de la part de l’Association, mais Guy Gallant assure que lorsque ce sera le cas, il prendra le temps qu’il faut pour étudier le projet.

 

Rien avant 2019


2-pyvcm.jpg

Capture d'écran YouTube

En considérant le moratoire dans ses délais actuels, au plus tôt, le dindon ne pourrait pas être chassé en Gaspésie avant 2019. Le moratoire est en vigueur jusqu’à mars 2016. Et comme il n’y a pas de dindon sauvage actuellement en Gaspésie, il faut amener l’espèce, l’implanter dans le milieu. Il faut donc calculer 3 ans du moment que les premiers spécimens sont lâchés dans la nature avant la première chasse, le temps que l’espèce se reproduise.

 

 

« Retour

Publicité

Visitez notre nouveau site Internet

Publicité

Visitez notre nouveau site Internet

Infolettre

Ok