Publicité

Visitez notre nouveau site Internet


Consulter les archives

Nouvelles

« Retour

Grande-Rivière Début pour la pêche aux crabes

Publié le 2 mai 2013 à 11 h 20
Auteur :
Caroline Murray-Daignault

La saison du crabe a été lancée la fin de semaine dernière. Les bateaux reviennent de temps à autre au quai. À Grande-Rivière, les bateaux autochtones déchargeaient leur première pêche, mercredi, avant de reprendre le large.

 

Les quais de Ste-Thérèse et de Grande-Rivière sont très occupés depuis le début de la semaine. La cadence se maintiendra dans les semaines à venir.

 

« Depuis lundi, on n’a pas arrêté, c’est jour et nuit », raconte Serge Nicolas qui est responsable de débarquer le crabe des bateaux.

 

« On commence vers le mois d’avril, ça dépend de l’ouverture de la saison, explique le pêcheur Buddy Vicaire. On fini le crabe, puis on fait les crevettes, ça finit vers septembre, octobre. »

 

La première pêche est souvent synonyme de test.

 

« On vient d’arriver avec notre premier voyage et on n’a pas été chanceux, se désole le capitaine Gilles Allaire. On a été visité nos sites de l’an passé et le crabe n’était pas en quantité donc on va devoir déplacer nos casiers. On retourne en mer demain matin (jeudi) après avoir fait le débarquement aujourd’hui. »

 

Monsieur Allaire travaille comme capitaine pour les bateaux autochtones depuis cinq ans. La communauté de Listuguj pêche ici depuis maintenant 12 ans.

 

« Ça va très bien, on s’adapte à leurs méthodes de travail, précise-t-il. Nous, on leur montre un peu là-dedans. On a suivi des cours de mentorat pour savoir comment enseigner. On se débrouille un petit peu en anglais avec eux. »

 

Il forme l’équipage pour que les autochtones pêchent seuls. C’est le cas de Rodney Barnaby qui est le premier capitaine de Listuguj.

 

« Il y a plus de capitaines, il y en a environ neuf, mais ils ne sont pas encore prêts, raconte l’homme. Moi, ils m’ont demandé de devenir capitaine. Il y a deux ans, je n’étais pas prêt, mais l’an passé, je l’étais. »

 

Ce programme développé par le ministère des Affaires autochtones ainsi que par Pêches et Océans Canada subvient aux besoins de la communauté de Listuguj. Il est possible que les bateaux entièrement autochtones se multiplient au courant des prochaines années.

« Retour

Publicité

Visitez notre nouveau site Internet

Publicité

Visitez notre nouveau site Internet

Infolettre

Ok