Publicité

Visitez notre nouveau site Internet


Consulter les archives

Nouvelles

« Retour

Coureur océanique Damian Foxall : Une vie en mer

Publié le 6 juin 2014 à 13 h 36
Auteur :
Jessica Lamarre
Écovoile Baie-des-Chaleurs reçoit un invité de marque cette fin de semaine : le coureur océanique Damian Foxall.  Il a un parcours assez impressionnant. Imaginez, il a fait le tour du globe à voilier 9 fois. Il a pratiquement passé sa vie sur l’eau.

Il dit que la Baie-des-Chaleurs lui rappelle son Irlande d’origine, il se hâte déjà d’y naviguer: «C’est vrai que la baie des Chaleurs, ça parle. On en a entendu parler, c’est parfait.»


La baie des Chaleurs arrive donc à impressionner un marin qui cumule 350 000 miles nautiques, 18 transatlantiques et neuf courses autour du monde, dont la Volvo Ocean Race: «C’est la coupe Stanley de la voile océanique! C’est 9 étapes pendant 9 mois. C’est le plus long événement, tous sports confondus.»

 

2-0vtnf.jpg


Il y a participé 4 fois. Avec la préparation, c’est près d’une quinzaine d’années de sa vie. Ses efforts ont été récompensés à la dernière édition. Il a gagné la course, qui se terminait chez lui, en Irlande. Un rêve de jeunesse venait de se réaliser.

 

«Pour réussir à donner son maximum dans quelque chose,
il faut avoir la passion, l’énergie de poursuivre jusqu’au bout.
Dans les moments durs on peut avoir envie de baisser les bras,
mais non. On reprend et on attaque!»


Concilier vie en mer... et vie de père!

 

Pas toujours simple de concilier vie familiale et expéditions autour du monde. Avec deux jeunes enfants de 3 et 7 ans, il avoue qu’il faut faire bien des compromis: «Ça apporte aussi des aventures. Pour la Volvo, on est obligé de le faire en famille parce que les escales sont tellement courtes qu’on ne peut pas rentrer à la maison. Donc, les enfants aussi font le tour du monde!»

 

4-y9rh8.jpg


Outre les mille beautés que la planète a pu offrir au coureur, il y a aussi des moments pénibles dans un tel périple, des difficultés physiques et psychologiques: «L’adrénaline et le niveau de stress, c’est similaire à un homme à la guerre. Ça paraît exagéré, mais venez voir samedi soir, je vais vous montrer que ce n’est pas du tout exagéré!»

 

1-2tr69.jpg


Damian Foxall présente une conférence ce samedi, 19h, au Quai des arts de Carleton. En plus d’offrir de la formation, il s’assurera de se garder du temps pour sortir en mer avec sa famille.

« Retour

Publicité

Visitez notre nouveau site Internet

Publicité

Visitez notre nouveau site Internet

Infolettre

Ok