Publicité

Visitez notre nouveau site Internet


Consulter les archives

Nouvelles

« Retour

Gaspé Commission Charbonneau: Nathalie Normandeau comparait

Publié le 18 juin 2014 à 16 h 23
Auteur :
Denis-Michel Thibeault

Attendue devant la Commission Charbonneau l’ancienne ministre et député du comté de Bonaventure, Nathalie Normandeau a compararru ce matin.

 

Ce matin Nathalie Normandeau avait expliqué avec beaucoup d’aplombs et de confiances aux commissaires l’application de son pouvoir discrétionnaire. Elle se donnait le droit d’appliquer une majoration des subventions dans certaines situations si elle jugeait qu'un projet ou une municipalité en avait besoin. C’était pratiquement un cours de philosophie politique qu’elle a offert à la présidente.

 

Elle avait mentionné ce matin avoir usé de son pouvoir discrétionnaire et avoir majoré 32 dossiers sur un total de 708 qui ont été approuvés par son ministère alors qu’elle était ministre entre 2005 et 2009. Cet après-midi, elle a avoué avoir perdu ce fameux pouvoir ministériel en 2008, et que malgré tout elle a quand même majoré 3 dossiers entre mars 2008 et novembre 2008. Elle a dit savoir ce qu’elle faisait.

 

Liens entre Bruno Lortie, Marc-Yvan Côté et Roche

Les commissaires beaucoup plus insistants que ce matin n’ont assurément pas manqué de questionner l’ancienne ministre au sujet de ses liens avec Bruno Lortie, Marc-Yvan Côté et la firme de génie-conseil Roche. Ce matin, elle avait dit que jamais son chef de cabinet, Bruno Lortie, n’avait laissé transparaitre en 8 ans quelconques comportement douteux dans son entourage et ne savait rien des liens très proches, voire même amicaux, qui unissaient Bruno Lortie avec Marc-Yvan Côté.

 

Mais cette après-midi, nous avons appris qu’entre 1998 et 2011 la firme Roche aurait donné au parti libéral du comté de Bonaventure 46 450$ en financement, dans cette même période le plus proche poursuivant était la firme BPR qui aurait donné 14 100$. Ce qu’elle a avoué être des chiffres troublants! Elle a aussi dit ne pas savoir que son chef de cabinet donnait des informations privilégiées à la firme Roche et à Marc-Yvan Côté quant’ à l’octroi des contrats. Des informations qui auraient pu permettre à Roche de bénéficier de plus de majoration. La firme a profité de 14 majorations sur les 32 mentionnées.

« Retour

Publicité

Visitez notre nouveau site Internet

Publicité

Visitez notre nouveau site Internet

Infolettre

Ok