Publicité

Visitez notre nouveau site Internet


Consulter les archives

Nouvelles

« Retour

Caraquet Bilan de survie pour la Coop de caraquet

Publié le 24 mars 2015 à 13 h 52
Auteur :
Alexandre Courtemanche

La coopérative de Caraquet, véritable pilier social et économique de la communauté avec ses 8000 membres, se bat pour sa survie. Suite à l’arrivée du compétiteur Sobey’s il y a deux ans, la coopérative alimentaire passe subitement du meilleur au pire.

Devant ce géant, elle encaisse un déficit d’un million de dollars et une baisse importante de ses ventes. On déploie alors des mesures draconiennes ramener la coop à flot. Mais la fusion avec Sobey’s en octobre et le passage sous la bannière d’IGA extra ne suffisent pas. On va donc bien plus loin : Gel des ristournes, fermeture de point de service, vente des installations pétrolières. Mais ça ne suffit pas. Le président de la coopérative demande une participation active des membres pour relancer l’entreprise.

Michel Rail président de la coopérative caraquet

«Le passé est jamais garant du futur, c’est certain qu’avec un début d’année un peu plus lent que ce que l’on pensait qui allait être, on fait un appel aux membres certain…sans les membres, bien, la coop n’a plus raison d’exister»

Et le tableau à court terme n’est pas rose…le bilan présenté hier démontre une amélioration timide de la situation financière. Le déficit est maintenant de  1.7 millions de dollars. La vente de l’ancien bâtiment à venir, en revanche, le réduira à 240 000 dollars. L’optimiste est donc permis:

«Ça va survivre, mais faut qu’il y ait des ajustements à faire. Des ajustements dans les prix.»

photo_aga_coop_-r1sxc.jpg

On annonce également que la pharmacie a été cédée à Sobey’s et on demande aux membres de sacrifier leur ristourne une année de plus, un sacrifice bien senti.

«J’espère que, oui, j’espère que, oui, on va finir par faire de l’argent, un moment donné, qui peut débloquer les ristournes des membres, qui à un moment donné, il y a des gens qui en ont besoin»

Le conseil d’administration libérera progressivement les ristournes pour les personnes décédées à raison de 1 000 dollars par semaine. Le crédit sera également aboli à compter du premier mai prochain.

« Retour

Publicité

Visitez notre nouveau site Internet

Publicité

Visitez notre nouveau site Internet

Infolettre

Ok