Publicité

Visitez notre nouveau site Internet


Consulter les archives

Nouvelles

« Retour

Gaspé Bilan de la Sûreté du Québec

Publié le 16 mai 2013 à 10 h 11
Auteur :
Caroline Murray-Daignault

La Sûreté du Québec a dressé son bilan pour l’année 2012-2013.


La présence policière dans la région a contribué à sensibiliser les gens. Il n’en demeure pas moins que des comportements négligents sont toujours observés : alcool au volant, textos, cellulaires, absence du port de la ceinture de sécurité sont des exemples.


Le commandant du district Bas-St-Laurent – Gaspésie, les Îles-de-la-Madeleine, Pierre Pinel, accompagné des chefs de région, a dressé le bilan de la dernière année. Les collisions mortelles sont passées de 30 à 33, dont 8 hors du réseau routier. Le nombre de collisions avec blessés graves a cependant diminué de 20 %.


On a demandé à des automobilistes ce qu’il pensait de la sécurité routière.

 

« Pas une grosse différence cette année comparativement aux autres années. Je rencontre beaucoup d’automobilistes, hommes et femmes et je ne trouve pas qu’ils ont une conduite exemplaire », mentionne Jeannine Fournier.

 

Louis-Serge Houle observe des comportements négligents : « De façon générale, je pense que les gens conduisent de façon cavalière. Ils ne sont pas très courtois, ils conduisent trop rapidement. Il devrait y avoir un peu plus de courtoisie sur les routes, en particulier de la part des camionneurs. »

 

Constat d’infraction au Code de la sécurité routière pour la région GÎM

2012-2013

2011-2012

 

17 308

18 298

Capacités affaiblies

405

420

 

Le nombre de constats d’infraction donnés a diminué dans la région. Les 17 308 constats représentent une diminution de près de 1 000, comparativement à l’an dernier. Les constats quant aux capacités affaiblies ont aussi diminué, passant de 420 à 405. Deux causes récurrentes d’accidents ont fait l’objet de plusieurs constats d’infractions dans la dernière année. Les policiers observent encore que l’absence du port de la ceinture de sécurité fait défaut.

 

« On visait essentiellement au cours de la dernière année deux causes d’accidents et un facteur contributif. On sait que dans l’ensemble de notre région, la vitesse et les capacités affaiblies sont les principales causes d’accidents », affirme le commandant du district Bas-St-Laurent, Gaspésie, les Îles-de-la-Madeleine, Pierre Pinel.


Baisse du taux de criminalité


Le taux de criminalité a pour sa part diminué de 3 %. Le nombre de crimes contre la personne a cependant augmenté. Cela est justifié par les cas d’agressions sexuelles qui sont de plus en plus dénoncés.

 

« La surprise, c’est le travail qui a été fait dans l’ensemble du district. Crime contre la propriété ; 320 dossiers de moins. C’est-à-dire les introductions de domicile, chalet, vol de véhicule, vol dans les véhicules », ajoute le commandant, Pierre Pinel.

 

La Sûreté du Québec tient à démontrer qu’elle est bien présente sur le territoire. L’opération anti-drogue Luzerne de la semaine dernière a mobilisé plus de 40 policiers simultanément. La SQ soupçonne Jonathan Collin d’être la tête dirigeante du réseau.

« Retour

Publicité

Visitez notre nouveau site Internet

Publicité

Visitez notre nouveau site Internet

Infolettre

Ok