Publicité

Visitez notre nouveau site Internet


Consulter les archives

Nouvelles

« Retour

Tabusintac 3 pêcheurs perdent la vie

Publié le 21 mai 2013 à 17 h 12
Auteur :
Annie Levasseur

La guigne s’acharne sur Tabusintac. Après l’incendie de 5 bateaux, il y a quelques semaines, voilà que 3 d’entre eux ont perdu la vie tôt samedi matin lorsque leur embarcation s’est échouée. Le corps d’une des victimes a été retrouvé une dizaine d’heures après le drame tandis que les deux autres ont été découverts dimanche. Les pêcheurs sont en deuil.

 

L’atmosphère était lourde au quai de Tabusintac, lundi avant-midi. On pouvait sentir la tristesse des pêcheurs qui ont perdu 3 de leurs confrères, samedi. Ils ont eu de la difficulté à reprendre le travail.

Ernest Robichaud, pêcheur de homard, était très triste quand il a appris la nouvelle : «C’était difficile, hier matin. Ça a tout pris. Il faut qu’on y aille. On est une famille ici. On va se tenir ensemble.»

«C’est une chose terrible. C’est triste de voir les familles», confie Fidèle Doiron, résidant de Rivière-du-Portage.

Les victimes sont Samuel-René Boutin, 23 ans de Saumarez, Alfred Rousselle, 32 ans de Brantville et Ian Benoit, 35 ans de Tabusintac. Le bateau de ce dernier avait brûlé il y a 2 semaines en même temps que 5 autres embarcations. Il avait loué un bateau pour poursuivre la saison.

Emmanuel Moyen, organisateur pour l’Union des pêcheurs des Maritimes, est aussi très attristé de la situation : «C’est une catastrophe. Les familles sont en train de vivre un drame. La réalité va être là tous les jours.»

L’enquête se poursuit pour déterminer les causes du drame survenu vers 5 h 30 samedi. La mer agitée a fait chavirer l’embarcation qui s’est échouée sur un banc de sable. Le naufrage est survenu à environ 5 kilomètres de Tabusintac. 

Les corps ont été retrouvés près du bateau échoué. Les 3 hommes ne portaient pas de gilets de sauvetage. Malgré la tristesse, les pêcheurs se consolent en sachant que les disparus ont été retrouvés rapidement. 

Les funérailles de Ian Benoit et d’Alfred Rousselle se tiendront jeudi à Brantville, tandis que celles de Samuel-René Boutin auront lieux samedi à Sheila. Les pêcheurs de Tabusintac ont l’intention de rester à quai.

« Retour

Publicité

Visitez notre nouveau site Internet

Publicité

Visitez notre nouveau site Internet

Infolettre

Ok