Publicité

Visitez notre nouveau site Internet


Consulter les archives

Nouvelles

« Retour

Gaspésie 15 ans d'actions fructueuses pour le bioalimentaire

Publié le 6 février 2015 à 13 h 12
Auteur :
Marie-Christine Carrière

La Gaspésie compte parmi les trois régions au Québec où le secteur bioalimentaire est le plus important. Cette année d’ailleurs, la Table de concertation bioalimentaire de la Gaspésie fête ses 15 ans d'existence. Depuis 1999, les acteurs du milieu échangent et se concertent pour la progression du secteur bioalimentaire dans la région et leurs efforts n’auront pas été vains.

 

25_nov_mcc_compressions_agricoles-02-w48


En Gaspésie, le secteur bioalimentaire génère des revenus de 240 millions de dollars. C’est 11 % du PIB de la région. Le domaine du bioalimentaire regroupe entre autres les producteurs, transformateurs, détaillants, distributeurs et restaurateurs. Les actions de la Table de concertation depuis 15 ans ont porté fruit. Actuellement, le MAPAQ, l'Union des producteurs agricoles, la Financière Agricole, Gaspésie Gourmande et toutes les autres organisations du regroupement ont le même objectif. « C'est d'avoir des entreprises agroalimentaires et bioalimentaires pérennes et compétitives. Travailler ensemble, ça nous permet d'avoir une vision commune de développement », explique la directrice générale de l’organisme, Johanne Michaud.

 

Cette collaboration a permis des bons coups depuis les dernières années. En 2006, la Table signait une entente spécifique par laquelle le gouvernement du Québec s’engageait à verser 3 millions de dollars dans la région en fonction de ses besoins et de ses priorités dans le domaine agroalimentaire. En 2009, le secteur d'activités de la Table est passé d'agroalimentaire à bioalimentaire pour y inclure les pêches. Et les actions se poursuivent. « Depuis un an et demi, nous avons une nouvelle entente de 1,3 million de dollars, encore pour nos entreprises agroalimentaires. Ce sont des sous qui vont directement sur nos entreprises pour favoriser leur pérennité », ajoute la directrice générale.

 

Les données les plus récentes ont permis de constater une augmentation de 36 % des revenus des entreprises agroalimentaires entre 2007 et 2012. La nouvelle planification stratégique de la Table s'amorcera sous peu. Cette planification est en quelque sorte le plan de match des 5 prochaines années pour l’organisme. La relève agricole sera un des sujets chauds. « On a beaucoup de place à prendre en Gaspésie en agriculture. On sait qu'il y a beaucoup de jeunes qui ont le goût de se lancer et ce n'est pas toujours évident. Il y a des choses à faire tout le monde ensemble pour favoriser cet établissement », conclut Johanne Michaud.

 

La valorisation de la profession de producteurs tout comme l'importance du secteur bioalimentaire dans la région sont des dossiers sur lesquels la Table continuera de travailler. D'ailleurs, la stratégie de valorisation sera mise en oeuvre dans quelques semaines.

« Retour

Publicité

Visitez notre nouveau site Internet

Publicité

Visitez notre nouveau site Internet

Infolettre

Ok