Publicité

Visitez notre nouveau site Internet


Consulter les archives

Nouvelles

« Retour

Percé Malades chroniques au gym!

Publié le 26 juillet 2013 à 13 h 43
Auteur :
Caroline Murray-Daigneault

 

Encourager les patients souffrant de maladies chroniques à intégrer l’activité physique à leur vie. Voilà le défi que s’est donné le CSSS du Rocher-Percé en lançant un programme d’exercices novateur qui permet de faire bouger les patients. Et ça marche ! 

 

Reginald Lucas fait partie de ceux qui ont testé le projet. Le CSSS du Rocher-Percé a reçu près de 700 000 $ de la compagnie pharmaceutique Pfeizer pour mettre sur pied le projet. Une équipe de spécialistes suit les malades chroniques au gym, deux fois par semaine. Le but : changer leurs habitudes de vie.

 

«Pour faire partie de Pfeizer, ça prenait deux maladies. J’avais le diabète et une insuffisance cardiaque», précise Reginald Lucas.  

 

Après avoir été recommandé par son médecin, Réginald a commencé à s’entraîner de 4 à 5 fois semaine : «Le docteur Mario Ferland m’avait convoqué à son bureau pour me dire que j’étais obligé d’avoir un défibrillateur. J’ai eu peur, j’ai dit, est-ce que je suis obligé ? Il m’a dit non, tu n’es pas obligé de vivre.»

 

 

Expérience d'un an

 

 

 

«On avait trois vagues. Chaque vague touchait environ 20 clients. Donc, les clients étaient référés par les médecins, mais ils avaient une volonté aussi de changer les habitudes de vie également», indique la directrice générale du CSSS Rocher-Percé Chantal Duguay.

 

Pour Reginald, ce nouveau mode de vie lui a donné un second souffle. Il s’entraîne depuis maintenant plus de 20 mois : «Il y a une côte chez nous. Je n’étais pas capable d’en faire 100 pieds. Là je la monte au ¾ et je cours la balance.»

 

 

En plus de permettre aux patients d’améliorer leur condition, le but était aussi de changer les habitudes de vie et ainsi avoir un impact significatif sur la population. Mission accomplie!

 

«Plusieurs personnes qui ont suivi le programme et vu des résultats se sont inscrites au gym parce que leurs habitudes de vie sont maintenant changées, soutient Mme Duguay. Ils s’entraînent, ils font de la marche, font du vélo, vont au conditionnement physique, ont changé leurs habitudes alimentaires, arrêter de fumer, donc pour la plupart c’est un plus. »

 

 

 Près de 200 malades chroniques ont participé au projet dans la dernière année. Le projet a connu un tel succès qu’il deviendra un programme permanent, ici, au CSSS du Rocher-Percé.

« Retour

Publicité

Visitez notre nouveau site Internet

Publicité

Visitez notre nouveau site Internet

Infolettre

Ok