Publicité

Visitez notre nouveau site Internet


Consulter les archives

Nouvelles

« Retour

Maria Une troisième chambre de fin de vie disponible dans la Baie

Publié le 31 janvier 2017 à 15 h 22
Auteur :
Karyne Boudreau

La Baie-des-Chaleurs compte maintenant trois lits dédiés aux soins palliatifs. Après New Carlisle et Matapédia, c’était au tour de Maria de dévoiler, la semaine dernière, son espace réservé et spécialement aménagé pour offrir un lieu apaisant et rassurant aux patients qui vivent leurs derniers moments en compagnie de leurs proches. 

George Poirier a accompagné ses deux parents en fin de vie. Ils sont décédés à deux ans d’intervalle. Sa mère est décédée à la maison. Il aurait souhaité faire de même pour son père.

http://chau.teleinterrives.com/img/nouvelles/normales/capture_d__cran_2017-01-31___15.15.10-cx6fq.png

« Je vais dire franchement que mon objectif était que papa décède à la maison. Mais, à un moment donné il faut lâcher prise et regarder pour une autre solution », dit l’homme.

La solution pour M. Poirier a été cette chambre de fin de vie récemment inaugurée au Centre d’hébergement de Maria.

Grâce à un programme de répit aux proches aidants, son père, en grave perte d’autonomie, avait pu y loger un peu plus d’une semaine en juin dernier.

« Quand ça venu le temps pour moi de prendre une petite vacance, on a arrivé à Maria et ils nous ont présenté la chambre. Hey! C’était de toute beauté. Ils venaient juste de finir de l’aménager. La vue sur la mer! C’était quasiment un petit appartement avec frigidaire, micro-onde… il manquait de rien », s’exclame M. Poirier qui a été heureux de retrouver cet endroit au moment où son père vivait ses derniers moments, en août dernier. Jamais, dit-il, il ne s’est senti « à l’hôpital ».

http://chau.teleinterrives.com/img/nouvelles/normales/capture_d__cran_2017-01-31___15.12.48-0125m.png

« D’après moi, c’est quasiment le jour pis la nuit. À cause que dans la chambre, particulièrement ou papa était à la résidence, c’est plus personnalisé. L’aménagement de la chambre est complètement différente qu’un hôpital. Et les employés de la résidence prennent la personne presque comme leur propre parent », soutient le fils de Gervais Poirier décédé au Centre d’hébergement de Maria le 16 août dernier.

La Fondation Santé Baie-des-Chaleurs a entièrement financé le projet d’aménagement de trois chambres de ce type dans la Baie-des-Chaleurs au coût de 180 000 $.

Pour le président de la Fondation, Carol Morneau, cette réalisation s’inscrit dans une nouvelle approche de l’organisme qui vise plus large dans son champ d’intervention.

http://chau.teleinterrives.com/img/nouvelles/normales/capture_d__cran_2017-01-31___15.14.04-hnx0r.png

« On n’investit plus seulement que dans les équipements. On a élargi beaucoup notre champ d’action, dans les soins de fin de vie, le maintien à domicile et la santé mentale aussi. Ce qui nous permet de réaliser de beaux projets comme ça », se réjouit M. Morneau.

Le ministère de la santé veut favoriser le plus possible la fin de vie à domicile.  Mais quand c’est impossible, il y a maintenant une alternative qui permet aux gaspésiens de la Baie-des-Chaleurs de vivre leurs derniers jours dans le calme et la dignité.

« Retour

Publicité

Visitez notre nouveau site Internet

Publicité

Visitez notre nouveau site Internet

Infolettre

Ok