Publicité

Bijouterie NRSProduits Kevin BaconNRS


Consulter les archives

Nouvelles

« Retour

Caplan Une barrière centenaire dérobée

Publié le 13 septembre 2017 à 13 h 25
Auteur :
Katerine Roy

Un résident de Caplan s’est fait dérober une barrière centenaire en fer forgé. Une clôture qui empêchait l’entrée à sa résidence entre le 3e et le 4e rang. Selon lui, comme la barrière pesait plus de 200 livres, il n’y a aucun doute que le vol était bien planifié.


http://chau.teleinterrives.com/img/nouvelles/normales/capture_d__cran_2017-09-13___13.21.44-y1hn0.png

 « C’est décourageant de voir des morceaux de même se faire dérober, comme on dit.», informe Yves Lacasse, propriétaire de la résidence.

Yves Lacasse réside depuis plus de 40 ans dans la municipalité de Caplan. Il avait installé une barrière au motif unique en 1995, à l’entrée de sa demeure :

« Je suis passé ici, le samedi 20 août, pis la clôture était là. Quand je suis revenu, le lundi, le 22, était disparu. »


http://chau.teleinterrives.com/img/nouvelles/normales/capture_d__cran_2017-09-13___13.22.30-n2vy1.png

Les voleurs ont dû couper les boulons retenant la clôture pour emporter leur butin. Ce qui fait dire au propriétaire que les malfaiteurs avaient bien prévu leur coup. Il ajoute que la barrière en fer forgé pesait entre 250 et 300 livres :

« Ça prend une camionnette avec un trailer ou un quatre roues avec un trailer»

La barrière de monsieur Lacasse avait une valeur sentimentale, mais aussi historique. Datant de 1908, Yves Lacasse l’avait acheté, rouillé, au docteur Lemay, à Lauzon :

« J’ai demandé au docteur Lemay s’il était intéressé a la laissé. Je la réparerais et je la monterais en Gaspésie pour faire mon entrée principale.»

Avec les réparations, la clôture lui avait coûté, à l’époque, 2000$. Il avait comme seule condition de ne pas l’installer à vue du public :

 « On m’avait offert 10 000$, mais j’ai refusé parce que fallait que je respecte ma parole. »

Le résident de Caplan a placardé, un peu partout dans sa municipalité, des photos de sa barrière avec un résumé de son histoire. La Sûreté du Québec enquête.

 

 

 

« Retour

Question de la semaine

Croyez-vous que Transports Canada doit revoir la limite de vitesse imposée le 11 août aux navires dans le but de limiter les collisions avec les baleines noires?



Voir le résultat Envoyer

Infolettre

Ok

Actualité Twitter
CHAU Nouvelles

Voir tous les tweets »