Publicité

Visitez notre nouveau site Internet


Consulter les archives

Nouvelles

« Retour

Saint-Quentin Sauvetage in extremis à Saint-Quentin

Publié le 10 octobre 2017 à 17 h 07
Auteur :
Katerine Roy

Un jeune travailleur de la construction peut se compter chanceux d’être en vie. Joël Cayouette travaillait, hier, sur un chantier à Saint-Quentin lorsqu’il a été sauvé in extremis, après avoir fait une chute, du haut d’un pont de la route 180, à bord de son rouleau compresseur.
http://chau.teleinterrives.com/img/nouvelles/normales/20171009_092453-f94s3.jpg

Benoit Castonguay, témoin de l’accident, raconte le tragique événement:

« Il a perdu le contrôle, en traversant le chemin, il s’est adonné à justement être à l’endroit où est-ce que c’est, comme on dit en bon français, il s’est maudit dans nos ruisseaux.»

Une chute qui aurait pu lui être fatale si Kevin Laplante et ses cousins, témoins de la scène, n'avaient pas agi rapidement à la suite de l’accident. 

« J’ai vu lorsque Kevin a sorti le jeune de l’eau. », explique Benoit Castonguay.

Le bon samaritain était à moins d'un kilomètre lorsque la chute s’est produite. 

« Quand on a vu qu’il y avait un rouleau compresseur dans le ruisseau, on savait qu’il y avait quelque chose de pas correct. Donc, on est parti à courir, puis j’ai arrêté de courir quand j’étais dans l’eau.», se souvient Kevin Laplante.

« Lorsqu’il est arrivé à pleine course, il a sauté à l’eau, nécessairement. Il n'y a pas tellement d’eau, mais pas tellement d’eau peut noyer quelqu’un.», raconte Benoit Castonguay

http://chau.teleinterrives.com/img/nouvelles/normales/capture_d__cran_2017-10-10___17.28.02-r63p5.png

Il a alors constaté que le jeune travailleur était coincé.

« Il dit : j’ai mis une main sur l’épaule, je cherchais ses jambes et je ne les ai pas trouvé. Il était plié en deux.»

Kevin Laplante a rapidement commencé les manœuvres de réanimation. Entre temps, la voisine, qui est médecin, est venue porter secours et la belle-mère a appelé le 911. 

« Je connais les manœuvres de bases. Je ne suis pas un expert en la matière. On a réussi à le réanimer parce que, quand on l’a sorti, il ne respirait plus. »

Le travailleur, blessé, a été transporté à l'hôpital d’Edmundston.

« Même les médecins sont complètement d’accord que si Kevin n’avait pas sauté à l’eau, arraché le jeune homme là-dessous, pis le sortir de l’eau…c’était fini. »

« Retour

Publicité

Visitez notre nouveau site Internet

Publicité

Visitez notre nouveau site Internet

Infolettre

Ok

Actualité Twitter
CHAU Nouvelles

Voir tous les tweets »