Publicité

Visitez notre nouveau site Internet


Consulter les archives

Nouvelles

« Retour

Carleton-sur-Mer Remaniement ministériel : Réactions mitigées

Publié le 11 octobre 2017 à 16 h 26
Auteur :
Karyne Boudreau
Que Pierre Moreau devienne ministre responsable de la région de la Gaspésie-Iles-de-la-Madeleine et du même coup ministre des Ressources naturelles inquiète le député de Bonaventure mais rassure certains élus locaux.

«Monsieur Moreau est responsable des Ressources naturelles, donc de la réglementation sur les hydrocarbures. Donc ce que ça laisse prévaloir, c’est que il va probablement essayer de nous vendre ce projet de règlement là qui ne correspond absolument pas à la vision régional »

Le maire de Gaspé et la préfète de Rocher-Percé voient plutôt d’un bon œil l’arrivée de monsieur Moreau notamment parce qu’il connaît bien la Gaspésie et qu’il a été ministre des Affaires municipales de 2014 à 2016.

« Avoir le ministre Moreau qui a un background municipal aux ressources naturelles, je crois que c’est de bon augure pour que les municipalités se fasse mieux comprendre, notamment dans le dossier des hydrocarbures », dit Daniel Côté.

 « Je suis contente de savoir que c’est Pierre Moreau, quelqu’un que je sais qui a profondément un amour pour la Gaspésie, qui aime beaucoup la région, qui connaît la région », ajoute Nadia Minassian.


Deux gros ministères entre des mains inexpérimentées

André Fortin, député de Pontiac, fait son entrée au cabinet ministériel. Il hérite de l’imposant ministère des Transports. L’enjeu est de taille pour Gaspésie et le ministre n’a que très peu d’expérience dans le domaine.

Une autre députée sans expérience ministériel, Isabelle Melançon, fait son entrée au cabinet. Elle devient la ministre de l’Environnement. Ces nouveaux venus dans deux ministères aussi important n’est pas sans inquiéter le député de Bonaventure.

Ce sont de très gros ministères et ça prend beaucoup d’expérience pis de colonne vertébrale pour réorienter la philosophie de ces ministères là. Le syndrome que je crains c’est celui de la queue qui va remuer le chat, ce sont les fonctionnaires qui vont dicter la conduite des ministres et pas l’inverse », dit Sylvain Roy.

Du côté du maire de Gaspé, sa réaction devant la nouvelle ministre de l’environnement en est une d’espoir…  « J’espère qu’on va avoir une meilleure écoute et de meilleures réponses que ce qu’on avait avec le ministre Heurtel qui nous a pratiquement toujours ignorés ».


« Retour

Publicité

Visitez notre nouveau site Internet

Publicité

Visitez notre nouveau site Internet

Infolettre

Ok

Actualité Twitter
CHAU Nouvelles

Voir tous les tweets »