Publicité

Bijouterie NRSProduits Kevin BaconNRS


Consulter les archives

Nouvelles

« Retour

Carleton-sur-Mer Le RAID de plus en plus Gaspésien

Publié le 11 septembre 2017 à 09 h 55
Auteur :
Véronique Durocher, selon le reportage de Karyne Boudreau

La quatrième édition du Raid international Gaspésie se terminait hier à Carleton-sur-Mer. La course d’aventure a vu 160 athlètes en provenance de 7 pays se mesurer, en équipe de deux ou de quatre, à parcourir en trois jours des distances de 300 et de 150 km. Le Raid international attire de plus en plus de Gaspésiens dans ses rangs.

Des 77 équipes en provenance de 7 pays qui participaient au RAID International Gaspésie cette année, près de la moitié étaient composées de Gaspésiens.

 «Je pense que c’est le plus beau succès du raid. On est passé il y a quatre ans d’une équipe à qui on a presque tordu le bras pour qu’ils fassent la course à 35 équipes dans les deux distances dont même des jeunes qui étaient dans le prologue jeunesse il y a trois ans pis qui sont maintenant dans le 150 kilomètres. C’est la marque du sport qui se développe ici. C’est vraiment fantastique de voir ça.», explique Jean-Thomas Boily, co-président d'Endurance Aventure.

http://chau.teleinterrives.com/img/nouvelles/normales/capture_d__cran_2017-09-11___10.31.31-rym5p.png

Cette équipe féminine gaspésienne a été la première du parcours de 150 kilomètres, à passer le fil d’arriver dimanche. Marie-Pierre Cayouette de Bonaveture et Vivianne Beaulieu Amirot étaient arrivées en deuxième position l’an dernier:

«C’est sûr que si on le refait l’an prochain on fait le 300. Je pense que les équipes de filles vont nous haïr si on s’inscrit au 150 fait que va falloir faire le pas Marie Ouais!», explique Vivianne Beaulieu Amirot.

http://chau.teleinterrives.com/img/nouvelles/normales/capture_d__cran_2017-09-11___10.32.00-k6xwy.png

Ce duo père fils de New Richmond n’en n’était pas non plus à leur première aventure du Raid:

«La première journée il y a eu une grosse côte et ça testé notre moral.», explique Jean-David Leblanc.

«On avance un pas après l’autre. Ouais un à la fois, pis le suivant, puis le suivant», explique Marco Leblanc.

Le cycliste Antony Audet de Maria, qui a participé cette année à sa première Coupe du monde de vélo de montagne, réalisait son second Raid avec  son équipier Pascal Arsenault de New Richmond. Ils ont été les premiers participants au parcours de 300 km à franchir l’arrivée dimanche.

http://chau.teleinterrives.com/img/nouvelles/normales/capture_d__cran_2017-09-11___10.31.21-pm2xv.png

«L’orientation est beaucoup plus corsée. Ils ont augmenté le degré de difficulté en orientation beaucoup.», dit Pascal Arsenault.

«Cette année on a eu la chance de jouer pendant deux jours dans le Parc National de la Gaspésie, on a eu accès à des endroits incroyables grâce à la collaboration du Parc pis ça fait en sorte qu’il y avait beaucoup plus de dénivelé qu’à l’habitude parce qu’on était dans les montagnes.» explique Jean-Thomas Boily.

L’aventure s’est terminée à Carleton-sur-Mer dimanche où, au quai, au Cégep et au fil d’arrivée, la foule était au rendez-vous pour encourager les athlètes d’ici et d’ailleurs.

http://chau.teleinterrives.com/img/nouvelles/normales/capture_d__cran_2017-09-11___10.34.05-tx14w.png


« Retour

Question de la semaine

Croyez-vous que Transports Canada doit revoir la limite de vitesse imposée le 11 août aux navires dans le but de limiter les collisions avec les baleines noires?



Voir le résultat Envoyer

Infolettre

Ok

Actualité Twitter
CHAU Nouvelles

Voir tous les tweets »