Publicité

Visitez notre nouveau site Internet


Consulter les archives

Nouvelles

« Retour

Gaspésie La visibilité internationale du Raid

Publié le 12 septembre 2016 à 16 h 59
Auteur :
Claude Rivest

La 3e édition du Raid International Gaspésie était présentée ce week-end dans la Baie-des-Chaleurs.

L’un des objectifs principaux des initiateurs de l’évènement était d’offrir une visibilité internationale à la région, pour y attirer plus de touristes. Un objectif impossible à réaliser sans l’apport des médias internationaux.

Tous ceux qui ont déjà assisté à l’une des étapes du raid les auront sans doute remarqués. Ils viennent d’ailleurs, et sont souvent munis d'appareils photos aux immenses objectifs. Ces journalistes internationaux font partie des invités privilégiés du raid, résume Daniel Labillois, porte-parole, Raid International Gaspésie :  

« Il faut se rappeler que le Raid, c’est un levier, c’est un moyen pour la visibilité. L’objectif premier, c’est la visibilité médiatique internationale. C’est vraiment ça qui est l’objectif focus premier. Et tout le reste étant l’accessoire pour mousser cet élément-là. »


Thierry Fauvel travaille pour le magazine web EndorphinMag.fr, une revue spécialisée qui rejoint des milliers d’Européens amateurs de plein air :


 « EndorphinMag couvre essentiellement des courses de coupe du monde. Au printemps dernier, on avait des reporters en Afrique du Sud, prochainement au Portugal, y a aussi la Transmarocaine. »


Le magazine, qui couvre le Raid depuis sa création, décrit la région en des termes encenseurs. On y mentionne ses paysages exceptionnels, et ses rivières à saumon cristallines, notamment. Le magazine fait également l’éloge de l’accueil des participants dans la région, qui serait digne du Tour de France.


L’Argentin Fabricio Di Dio et le Costa Ricain Braulio Romero sont photojournalistes. Ils sont eux-aussi épatés par l’organisation, qu’ils qualifient de classe mondiale. La logistique mise en place par les organisateurs facilite grandement leur travail. De leur avis, avec un tel accueil et un terrain de jeu si vaste, la pérennité de l’événement est presque assurée.


« We got to the hotel and we had a gift, from I don’t know who… But they were giving thanks to be here, to promote this place, and that was very special to us. » (Il explique avoir reçu un cadeau de son hôtel le remerciant pour le travail qu’il fait pour promouvoir la région)


Le site Triamax.com, l’employeur de Fabricio Di Dio, regorgeait déjà de magnifiques clichés de la région et du Raid alors que la course était à peine commencée. Ces clichés seront vus par des milliers d’amateurs, qui sont des touristes potentiels pour la région. 

« Retour

Publicité

Visitez notre nouveau site Internet

Publicité

Visitez notre nouveau site Internet

Infolettre

Ok